Magazine France

Bilan de merde pour hortefeux, bras armé de sarko

Publié le 13 janvier 2009 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

Immigration: les associations font un bilan critique de l'action d'Hortefeux
il y a 1 heure 3 min
AFP Chantal VALLETTE

Plusieurs associations font un bilan critique de l'action du ministère de l'Immigration, que Brice Hortefeux s'apprête à quitter, les unes parlant de "pression accrue sur les étrangers", d'autres réclamant un changement de politique.

"Déni d'humanité" pour la Cimade, prééminence du répressif sur le social pour France Terre d'asile. Pour le Réseau éducation sans frontières (RESF), le départ de M. Hortefeux sonne la "fin de partie pour la chasse à l'enfant".
La Cimade déplore que les principes d'"humanité, dialogue, équilibre" n'aient pas été mis en oeuvre, en fustigeant notamment l'"obsession des quotas d'expulsion", la situation dans les centres de rétention administrative et le manque de concertation avec les associations qui s'occupent des migrants.
"Sur le plan bilatéral, poursuit la Cimade, le ministre a exercé une pression considérable pour obtenir la signature d'accords entre la France et plusieurs Etats africains afin que ceux-ci acceptent plus facilement l'expulsion de leurs propres ressortissants, et même ceux d'Etats tiers".
Elle déplore que le "Pacte européen sur l'immigration (...) ne comporte aucune orientation nouvelle, sinon la perspective de moyens accrus consacrés aux dispositifs sécuritaires".
RESF qualifie M. Hortefeux de "stakhanov de l'expulsion", de "ministre de la peur" et de "recordman du nombre d'enfants placés en rétention (242 en 2007 dont 80 % de moins de 10 ans)".
De son côté, France Terre d'asile relève que le ministre s'est "acquitté (...) d'une mission très idéologique" visant à rassurer la partie de l'opinion publique "la plus frileuse, la plus proche de l'extrême droite, la plus hostile à la diversité et la convaincre que l'immigration était sous contrôle".
"Une administration de l'immigration a certes vu le jour. C'est une très belle construction technocratique, créée sous l'angle quasi exclusif du contrôle au détriment du volet social", poursuit RESF.
Selon l'association, M. Hortefeux a fait le plus simple: "gérer autoritairement (...) l'immigration, dans une période de crise qui divise profondément l'opinion publique. (...) Le défi migratoire reste entier pour la France comme pour l'Europe".
Amnesty international France parle de "pression accrue sur les étrangers" et estime que le Pacte européen sur l'immigration et l'asile, "qui a pour objectif de consolider la coopération entre les Etats afin de lutter contre l'immigration irrégulière, vise surtout à entraver l'accès au territoire".
Les associations souhaitent avec le changement de ministre, un changement de politique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Titounet
posté le 21 février à 12:07
Signaler un abus

C'est bien la diversité, tant que ce ne sont pas des voisins de paliers. Les associations qui prônent cette diversité ne la connaissent pas suffisamment. C'est bien les bons sentiments tant que l'on est pas directement concerné par les odeurs de cuisine insupportables de ses africains de voisins ! Je connais le vice-président d'une de ces associations, il vit dans un grand pavillon bien à l'écart des réalitées de la vraie vie...