Magazine

Investie par ses camarades de l'Afp à Thiès : Hélène Tine décline la proposition de candidature

Publié le 13 janvier 2009 par Black2004

Par respect aux autres responsables de la coalition Benno Siggil Sénégal, elle ne peut pas se permettre de faire une déclaration de candidature aux élections locales. Telle a été la réponse d’Hélčne Tine ŕ ses camarades de parti qui l’investissaient en tant que candidate de leur parti ŕ la mairie de Thičs.

L’un des grands enjeux des prochaines élections locales est que nous autres qui voulons que la démocratie soit plus forte, devons rassurer les populations en leur démontrant que nous qui dénonçons les dérives du pouvoir, sommes capables d’aller plus loin, męme jusqu’ŕ organiser des primaires pour le triomphe de la démocratie’. Ces propos de la responsable communale de l’Alliance des forces de progrčs (Afp), Hélčne Tine, se veulent une réponse ŕ ses camarades de parti qui ont profité de l’assemblée générale tenue dimanche dernier dans la salle du complexe Daniel Brothier, pour proposer sa candidature ŕ la tęte de la commune. Selon Mme Tine, męme si elle remercie ses camarades de la confiance portée en sa personne, elle ne peut, pour l’instant, que prendre acte de leur proposition. Non pas parce qu’elle a peur d’assumer ses responsabilités, mais que, par respect pour les autres responsables de la coalition Benno Siggil Sénégal, elle ne peut pas se permettre de faire des déclarations de candidature. ‘Nous sommes ensemble dans une coalition et nous voulons nous asseoir avec eux pour prendre des décisions consensuelles’, précise Hélčne Tine.

La responsable communale de l’Afp estime que męme s’il faut en arriver aux primaires, ce sera au bénéfice de la démocratie sénégalaise qui aura franchi un pas de plus dans sa marche vers la transparence et l’égalité. Aussi a-t-elle tenu ŕ préciser que l’objet de l’assemblée générale n’était pas son investiture, mais plutôt une occasion de mobilisation et de réarmement des militants pour qu’ils puissent ensemble, dans le cadre de la coalition Benno Siggil Sénégal, gagner les élections. Car, dit-elle, l’évidence est que la coalition ne sera forte que si chacune de ses composantes va vers l’ensemble de ses militants pour les amener ŕ s’approprier les enjeux et ŕ faire en sorte que ces élections soient un référendum. ‘Il nous faut une démocratie forte qui soit l’opposé de celle que nous vivons et qui est vitrine craquelée dans la sous-région, avec les risques patents d’une dérive vers la monarchie qu’elle fait peser sur la République’.

La responsable communale de l’Afp ŕ Thičs a aussi profité de l’occasion pour dénoncer vigoureusement les dérives du régime en place. Lesquelles dérives consistent, selon elle, aux manipulations du Code électoral. Aussi estime-t-elle qu’on est en train de manipuler les rčgles du jeu de maničre unilatérale. Ce qui, ŕ son avis, est inacceptable, surtout quand on sait que le Sénégal a signé des engagements au niveau régional et le pays se doit de les respecter. Toutefois soutient-elle, ‘que Wade change la Constitution, qu’il invente tout ce qu’il veut dans les rčgles du jeu, les populations l’attendent sur le terrain parce qu’il sait que son bilan est négatif. Il a ramené le Sénégal ŕ 50 ans en arričre et les Sénégalais ont mal’. Dans la męme veine, Hélčne Tine dira que les Sénégalais, dans leur grande majorité, attendent Abdoulaye Wade le 22 mars prochain pour se faire une idée de ce que vaut sa parole car c’est lui-męme qui, le 31 décembre, a fait face ŕ la nation pour assurer que les élections se tiendront ŕ date échue.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte