Magazine

Armée française : des musulmans refusent de combattre

Publié le 15 janvier 2009 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Plusieurs soldats musulmans ont refusé de combattre en Afghanistan, invoquant leur confession, selon des informations du blog de Libération "Secret défense", confirmées par l'armée de terre.

Il s'agit de jeunes musulmans qui ne voulaient pas aller combattre d'autres musulmans en Afghanistan, écrit le journaliste de Libération Jean-Dominique Merchet sur son blog.

"Le refus de partir en mission pour raisons confessionnelles est un micro-phénomène qui concerne moins de 5 cas par an", a dit le colonel Benoît Royal, chef du Service d'information et de relations publiques de l'armée de terre (SIRPA-Terre), interrogé par l'AFP.

Il traduit selon lui, "au-delà de la raison invoquée par les soldats, une erreur de compréhension du sens de leur engagement qui consiste à porter les armes de la France pour défendre ses intérêts et ses valeurs en tous temps et en tous lieux".

Toujours selon le colonel Royal, "une procédure disciplinaire est systématiquement engagée en cas de refus de partir en opération, aboutissant dans la plupart des cas à une résiliation de contrat".

Le blog de Libération précise qu'un cas a été signalé en dernier lieu en octobre au 1er régiment d'infanterie de Sarrebourg (Moselle). Le soldat est toutefois revenu sur sa décision après avoir rencontré un aumônier musulman des armées.

Tombé malade alors qu'il devait partir au stage de préparation, le soldat ne sera toutefois par envoyé en Afghanistan comme prévu le mois prochain, information également confirmée par le colonel Royal.

Le nombre de militaires français de confession musulmane est inconnu, rappelle "Secret Défense", la loi française interdisant toute comptabilisation de la religion.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte