Magazine Autres sports

Le cheval d’amateur

Publié le 15 janvier 2009 par Pierreristic

Bon je reprends la plume pour expliquer un truc vite fait… Issue des mes longues années de pratiques et d’observation dans le commerce/courtage de chevaux, je vais définir ci après ce qui pour moi, fait l’apanage d’un bon cheval d’amateur. Ce qu’on oublie un peu vite aujourd’hui, au profit souvent d’une carrosserie rutilante et/ou d’un pédigrée à coucher dehors…

Un cheval d’amateur est destiné à un amateur. Phrase au combien banale mais qui a un sens profond. C’est quoi un cavalier amateur? C’est un cavalier de n’importe quelle discipline, qui ne tire pas un revenu du cheval, monte à cheval pendant ses loisirs, acquiert à son rythme, selon ses moyens et besoins un savoir équestre. Il y en a pour qui, ce sera faire des compét amateurs, pour d’autres, ce sera peut être une simple balade dans la nature le dimanche…

Du fait que l’amateur pratique seulement pendant son temps libre et selon ses moyens, il a souvent peu de temps pour monter. C’est pourquoi, il lui faut un cheval disponible, à l’écoute pour lui procurer ce plaisir que nous recherchons tous à cheval.

Disponible, à l’écoute… Un cheval qui a 150cm “dans les pattes”, ne fera pas forcément un bon cheval d’amateur, s’il faut un mode d’emploi long comme le bras pour s’en servir ou une assiette de cosaque pour tenir dessus. Tout comme un cheval qui score 71 sur un pattern de reining avec un pro ne sera pas forcément un agneau sous les féfesses d’un non pro.

Le cheval d’amateur a déjà une tête d’amateur à la base. Même si certains le deviendront à le force d’un dressage minutieux et de patience. Il a confiance en l’homme et envie de lui faire plaisir. Il lui pardonne ses erreurs sur un tour de CSO, ses imprécisions d’aides, n’a peur de rien en balade, ramène son cavalier à bon port quoiqu’il arrive, tient à l’attache, se transporte correctement, est gentil et prévenant avec les enfants… C’est ça pour moi, un cheval d’amateur. Matisse comme premier exemple est un selle-français au 3/4 anglo-arabe et c’est un cheval d’amateur dans le sang. Il a toujours été extra cool vis à vis de l’homme, même à 2 ou 3 ans. Son débourrage m’a pris très peu de temps et pas un coup de cul. Il a juste eu une adolescence turbulente. Ce qui m’amène à dire que généralement, les jeunes chevaux sont destinés à des cavaliers plus expérimentés qui sauront gérer l’éducation de ces feu-follets!

Un cheval d’amateur a toujours une valeur résiduelle! Parce qu’un bon cheval d’amateur c’est une assurance vie et du plaisir garanti!  La palme de la valeur allant au cheval qui non seulement a un mental de cheval d’amateur mais aussi des moyens physiques pour performer.

Donc on exclu d’office, les caractériels, les délicats, certains courants de sang qui ne le seront jamais, certaines races qui ne le seront jamais sauf exception. J’irai jusqu’à dire certaines pathologies trop compliquées à gérer.

Certaines races comme le quarter-horse sont prédisposées à produire majoritairement de bons chevaux d’amateurs parce que ces chevaux sont issus de siècles de sélection qui couple adroitement mental et morphologie, ils sont très soumis à la base. critères qui ont été laissées de côté chez beaucoup de races de chevaux de sport au seul profit de la performance physique.

Voilà, ce sont mes conclusions suite à ces années de pratique et aux bons retours de mes nombreux clients amateurs et propriétaires heureux!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierreristic 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines