Magazine Ebusiness

Il ne suffit pas d'un titre

Publié le 16 janvier 2009 par Dangelsteph

La tentation est grande pour une entreprise de "se raconter des histoires".
Il suffit d'assembler quelques mots bien choisis, forts, plains de sens dans l'absolu, pour former une signature publicitaire et évoquer... Pour évoquer quoi, justement ?
Une histoire certes, racontée aux consommateurs, mais quelle histoire ?
Des décisions récentes de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP, successeur du Bureau de vérification de la publicité) viennent rappeler qu'un titre (la signature publicitaire) ne suffit pas pour faire une histoire, et que l'assemblage de mots, si réussi soit-il, ne transforme pas une fiction en histoire vraie.
C'est Areva, le géant de l'énergie nucléaire qui a "suspendu" sa signature "L'énergie au sens propre" sous la pression de l'ARPP, cette métaphore du nucléaire laissant trop penser aux énergies renouvelables.
C'est aussi BMW, qui a dû remplacer son "Le plaisir est une énergie renouvelable" par "Un plaisir toujours plus responsable". Gaz de France, qui remplace "Une énergie durable entre nous" par "Une énergie nouvelle entre nous".
Et Total, qui préfère finalement "Notre énergie est votre énergie" à "Pour vous, notre énergie est inépuisable".

Y'aurait-il donc une Haute autorité du storytelling ?


Et encore plein de posts page suivante...
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dangelsteph 357 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte