Magazine

Comment y arriver ?

Publié le 09 janvier 2009 par Galuel
Je lis parmis les réactionnaires et les tenants du système en place : "Si vous divisez par 11 les capacités de prêts des banques, ne vous étonnez pas ensuite que les prêts alloués soient divisés par 11 (donc 90% des transactions en moins dans les domaines immobiliers, automobiles, équipements, investissements pour les entreprises). Moins de crédits d’investissements et de consommation. Donc moins d’activité ... donc moins de travail .... donc ..... ".

Si vous pensez ainsi n’avez pas compris le principe du dividende monétaire et de la création POSITIVE de monnaie.
Si actuellement nous sommes à 11 de masse monétaire (1 base permanente pour 10 bases temporaires ou dette, la marée qui monte et descend créant les cycles pénibles pour tous sauf pour les Banquiers - tu parles à 5% ou 10% d'intérêts qu'est ce que je me goinfre, tant pis pour les poissons lors des marées basses !), pour arriver à un niveau correct il suffit de verser régulièrement et de façon mesurée pour éviter tout excès ou chamboulement un dividende monétaire de 4,5 fois la base réelle actuelle, par exemple sur 5 ans, et de ramener le crédit allouable par les banques progressivement aussi de 11 x à 1 x (100%).
Nous arrivons au final à la même masse monétaire (5,5x la base en argent permanent, et 100% de crédits allouables, soit donc 5,5 + 100% = 11 fois la base permanente initiale), avec 50% d’argent permanent, et 50% de crédit/dette.
A noter donc qu'au lieu de prêter pour 91% de la monnaie disponible, les Banques ne préteraient plus que 50% au maximum, soit une baisse de seulement 41/91 = 45% de leur quantité totale de prêts allouables. Ce n'est pas non plus la fin du monde pour les Banquiers.
Pour que cette masse monétaire totale évolue en fonction des besoins il suffit par la suite que les Banques Centrales appliquent le dividende monétaire.
Par ailleurs si on se rend compte par la suite qu’il y a un peu trop de monnaie, il suffit pour en abaisser la masse d’arrêter le crédit quelque temps, le temps que cet argent soit remboursé, on peut ainsi jouer sur 50% de la base monétaire totale à la baisse ce qui est largement suffisant.
C’est sûr ça va pas plaire aux Banquiers, mais à tous les citoyens plus.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Galuel 1946 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte