Magazine Sport

5 raisons pour lesquelles Vincent Lecavalier ne devrait pas venir à Montréal

Publié le 17 janvier 2009 par Sportif

Comme tous les québécois, je rêve de voir Vincent Lecavalier jour pour les Canadiens de Montréal. J'adore les joueurs talentueux, intenses, qui n'hésitent pas à s'impliquer physiquement. Malheureusement, j'ai depuis quelques jours un écoeurement médiatique avec le traitement de ce dossier hautement spéculatif. Ça ressemble un peu à ce que je ressentais avec l'histoire Sundin. Je me suis tapé une ligne ouverte CKAC cette semaine pour me garder éveillé sur la 20 et les gens qui appellaient devaient identifier des raisons pour lesquelles Lecavalier devrait venir à Montréal. encore une fois, l.amour aveugle des partisans m'a beaucoup déçu. C'est beau d'aimer une équipe, mais faut garder un sens critique.
Évidemment, personne ne trouvait de raisons sérieuses de ne pas venir à Montréal, sauf la pression médiatique. En voici 5 autres :
  1. Pour gagner la Coupe Stanley. Ça me faisait rire de voir que cette raison était utilisée comme argument pour venir à Montréal et non le contraire. Désolé de péter la baloune de certains fans, mais les Habs sont loin de la Coupe, surtout s'ils paient un prix élevé pour Vicent qui hypothéquerait le futur de l'équipe pour quelques années. Pensez-vous vraiment que dans une série 4 de 7 les Canadiens battraient les Sharks, les Flames, les Red Wings, les Black Hawks, les Devils (avec Martin Brodeur) ou les Bruins? Hum...
  2. Le climat. Disons qu'on vous offre de faire votre travail à Montréal ou à Los Angeles, San Jose, Floride. Même si la gloire de jouer pour les Canadiens est forte, disons que ces temps-ci je serais mieux en Floride.
  3. Le climat de l'équipe. C'est-tu juste moi ou les stars des Canadiens ne semblent pas super agréables? J'entends des histoires sur Koivi, Kovalev et Markov qui sont loin d'être des gars souriants. Croyez-vous que ce genre de choses se savent dans la ligue?
  4. La perte de l'anonymat. La ligne ouverte m'a bien fait rire, tout le monde disait que Lecavalier serait un dieu à Montréal. Et si ça ne l'intéresse pas d'être un Dieu? Des gars de RDS sont déjà à Tampa Bay pour suivre ses moindres gestes, il doit déjà avoir compris ça.
  5. Sa famille. Pensez-vous que ce serait facile pour ses parents de vivre la pression d'avoir leur fils à Montréal avec une caméra dans le cul et des journalistes qui le talonnent?
J'en oublie sûrement, mais une chose est certaine : la venue de Lacavalier à Montréal me semble une meilleure affaire pour les partisans que pour le principal intéressé...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine