Magazine Politique

La communication, enjeu politique de la mondialisation

Publié le 19 janvier 2009 par Infoguerre

Chercheur au CNRS où il est chargé de la direction du laboratoire “Information, Communication et Enjeux scientifiques”, Dominique Wolton a éclairé pour l’EGE la problématique des enjeux de la communication dans la mondialisation. Avec un regard mi-cynique, mi-optimiste, le chercheur a abordé une multitude de questions, depuis l’éducation, la crise financière jusqu’à l’important enjeu de la communication dans la troisième mondialisation.

Sa lecture est fondée sur un présupposé clair : démocratie et communication sont liées dans la mesure où la démocratie est le dialogue généralisé. Cette appréciation ne doit cependant pas faire oublier que la communication reste un processus difficile car, comme le dit D. Wolton avec pertinence : « on rêve du même [lorsqu’on s’adresse à un être] et on tombe sur l’autre ».

En partant de ces idées, il pose que l’enjeu de la communication au XXIème siècle n’est pas la technique mais la politique. Il faut réussir à faire échanger et vivre ensemble les Hommes à l’ère de la troisième mondialisation, dans un monde ouvert qui voit le réveil des identités culturelles et les impressionnants progrès des moyens de communication. Un monde où, pourtant, le lien entre amélioration de la technologie et amélioration de la communication n’est pas certain : on se parle plus facilement sans pour autant se comprendre mieux. Comment gérer cette dualité? Identité et communication doivent réussir à cohabiter pour atteindre un équilibre loin des dérives nationalistes du XXème siècle. D. Wolton offre une vision alternative au « choc des civilisations » qui le positionne en « anti-Huntington ». Son opinion sur l’intégration nécessaire d’une Turquie gage de diversité dans l’Union en est une preuve.

Fermement convaincu de la nécessité et de la possibilité de faire cohabiter les cultures, D. Wolton conclut en disant que ce n’est certainement pas dans la technologie que réside la difficulté de la communication mais dans le monde ouvert et multiculturel de demain. La technologie ne serait qu’un habile paravent à ces difficultés et occulterait le problème qui poursuit l’Homme depuis des siècles : la cohabitation.

A voir aussi, sa réponse à la question : D’après vous, le fossé numérique est-il propice à exacerber les tensions entre les différentes communautés dans le monde ?

A lire également sur Infoguerre : La diplomatie culturelle française en déshérence

Crédit : TV AEGE (canal vidéo de l’intelligence économique publié par l’AEGE)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Infoguerre 453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines