Magazine People

Michelle Obama : bling-bling ou fashion, la polémique fait rage

Publié le 22 janvier 2009 par Benjamin Tolman
Michelle Obama Agrandir l'image

La tenue choisie par Michelle Obama pour l'investiture de son mari crée la polémique dans la presse du monde entier.  Sa robe et sa veste or n'ont pas fait l'unanimité auprès des adeptes de la mode. Et vous qu'en avez vous pensé ?

Quand les yeux n'étaient pas rivés sur Barack Obama le 20 janvier, c'était sur son épouse qu'ils l'étaient. En ce jour exceptionnel, la première dame des  États-Unis se devait de marquer les esprits. Grâce à sa tenue couleur or, elle a réussi, même si pour certains, elle a fait une terrible faute de goût.

Cette tenue a été créée par une styliste cubaine, Isabel Toledo. La couleur choisie, jaune pour les uns, or ou verte pour les autres, a dérangé parce qu'elle dérogeait à la règle qui veut que les premières dames américaines portent du blanc, du rouge ou du bleu en de telles occasions.

La styliste cubaine répond à ses détracteurs que le jaune est la couleur de l'espoir. "Je voulais une couleur très optimiste, qui a du soleil."

Côté public, les avis sont très partagés. En effet, selon un sondage réalisé par l'Associated Press mercredi, 48% des femmes ont adoré la robe de Michelle Obama. Le côté bling-bling de la première dame, loin d'avoir dérangé l'Amérique, lui a valu d'être qualifiée "espoir de relance pour la mode américaine" par le New York Times.

Plus classique mais toujours audacieuse, la robe de bal ivoire portée par l'épouse de Barack Obama lors de la soirée, fait elle aussi débat. Renouveau ou excentricité, les choix vestimentaires de la première dame des États-Unis n'ont pas fini de faire parler le monde de la mode.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine