Magazine

Wikipédia : aimez-vous les uns les autres, bordel de merde ! Ou pas.

Publié le 15 janvier 2009 par Pierrotlechroniqueur

Ce titre, tout droit tiré de la culture populaire française des années 90, n'annonce pas une suite au dernier billet culinaire en date, mais plutôt un commentaire de la 26e réflexion d'Antandrus sur le comportement wikipédien. Ceci dit, dans le fond, cela reste lié. Je rappelle quand même qu'Antandrus propose, dans une sous-page personnelle, un ensemble de points de vue sur les façons d'être, de paraître et de réagir des contributeurs aux Wikipedia. Points de vue que je commente parfois, parce que j'aime bien l'exercice.

Alors, que nous raconte ici Antandrus ? Le message est court :
If a vandal insults you, it is a reliable indicator that you are doing something right.

Le tout agrémenté d'une petite citation littéraire : "Listen to the fool's reproach! It is a kingly title!" (William Blake, Proverbs of Hell). Et la traduction est relativement facile :
Si un vandale vous insulte, il s'agit d'un indicateur fiable que vous êtes en train de faire quelque chose de juste.

Pour la citation, cela donne quelque chose comme : "Écoutez les reproches des fous ! C'est un titre royal !"
Qu'en peu de mots est exprimée une vérité profonde, même si "insulte" peut être pris dans un sens très large, en élargissant du vandale au pénible en général.

Il est évident, pour un nombre important de Wikipédiens, que ce postulat est vérifié, à la fois dans (vandalisme de pages diverses, recours abusif à différentes procédures, etc.) et hors (faux blogs, vrais blogs et commentaires "signés" à gogo, voire commentaires avec liens) Wikipédia. Comportement d'ailleurs "classique" sur le web 2.0 et, d'ailleurs dans la vraie vie. Ainsi le véritable pénible a souvent un objectif messianique ("je vous apporte la Révélation") : il n'est pas question de pouvoir le contredire. Par contre, lui peut vous contredire (pourquoi pas) mais sans rien prouver (c'est mal) dans ses affirmations. Ce qui lui permet de vous insulter tranquillement en se drapant dans la dignité diffamée quand vous osez le contrarier.

C'est comme ça.

Ceci dit, je crois bien que je fais du bon travail ...

Wikipédia : aimez-vous les uns les autres, bordel de merde ! Ou pas.

1. D'ailleurs à ce propos, je suis surpris de voir à quel point on peut insister pour défendre un point de vue indéfendable ... Un exemple ? Un de mes articles dans Wikio a reçu 55 commentaires à cette heure. Sachant que mes réponses sont comptées dans ce total, cela fait tout de même environ 26 interventions (sans doute de la même personne) pour me dire que j'ai tort, bien que je prenne la peine de fournir des liens URL. Comme quoi les gens ne lisent pas les titres (entre autres choses).
2. Vers ce blog entre autres. Comme quoi, un rien amuse ... et confirme mon propos.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte