Magazine

Utiliser Google rejette du dioxyde de carbone

Publié le 12 janvier 2009 par Gdblog

Une étude du physicien Alex Wissner-Gross illustre la pollution générée par le premier acteur du Web. Le jeune chercheur de l'université américaine de Harvard prétend que deux recherches sur Google équivalent à une tasse de thé préparée à l'aide d'une bouilloire électrique.

"Google fait tourner d'immenses centre de calcul partout dans le monde, qui consomment une importante quantité d'énergie, explique Alex Wissner-Gross dans le Times. Une recherche Google a donc une empreinte environnementale définie." Avec plus de 200 millions de recherches quotidiennes, la consommation électrique et les émissions de gaz à effet de serre provoquées par les ordinateurs constituent donc un vrai sujet d'inquiétude, estime le quotidien britannique.

Cette étude est publiée alors que les États font face à des pics de consommation électrique, notamment en France.

Sources : lemonde.fr, lepoint.fr

Utiliser Google rejette du dioxyde de carbone

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gdblog 1573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog