Magazine Bourse

Premier couac 2009

Publié le 10 janvier 2009 par Gigi75

Voici un article interressant publié par "les Echos" que nous allons commenter:

"Les investisseurs boudent la dette de l'Etat allemand
Les investisseurs n'ont pas voulu absorber la totalité d'un emprunt obligataire émis aujourd'hui par l'Allemagne, le premier de l'eurozone cette année. Un signe inquiétant pour les Etats européens qui ont besoin d'emprunter pour financer leurs plans de relance.  

L'Allemagne n'a pas réussi à placer l'intégralité d'une émission de dette souveraine, un signe inquiétant pour les Etats européens qui signifie qu'ils devront payer plus cher les emprunts qui doivent financer leurs divers plans de relance.

Les investisseurs n'ont ainsi absorbé que 5,2 milliards d'euros d'obligations à 10 ans, contre 6 milliards offerts. "C'est un mauvais début de saison [d'enchères de dettes souveraines, ndlr]," a commenté un responsable de marché de Calyon interviewé par l'agence Bloomberg.

La crise du crédit a bouleversé la donne pour les émissions de dettes souveraines et, face à l'afflux d'offres, les investisseurs boudent de plus en plus d'obligations, même lorsqu'elles sont émises par des Etats réputés solides comme l'Allemagne ou l'Angleterre. Selon le "Financial Times", 7 enchères de ce type ont échoué l'année dernière en Allemagne. Avant ces échecs, il fallait remonter à 2000, après l'éclatement de la bulle Internet, pour en trouver d'autres outre-Rhin.

Le résultat de cette enchère, la première de 2009 dans la zone euro, est un signe qu'il ne sera pas simple pour les gouvernements de lever les 3.000 milliards de dollars  de dettes qu'ils comptent émettre cette année, soit trois fois plus qu'en 2008. Selon la Société Générale, citée par Bloomberg, les gouvernements européens devront lever 20 milliards d'euros par semaine au premier trimestre, contre 10 à 15 milliards en 2007.

Les gouvernements vont devoir offrir des rendements plus attractifs et la dette va leur coûter plus cher, estiment certains spécialistes."

Après 2008 qui a vu l'effondrement des actions (au delà du raisonnable), le dégonflement des matières premières en fin d'année (le pétrole est à 40$ alors qu'il était à 150$ l'été dernier, pour un prix d'équilibre estimé des experts de 70$), un début de dégonflement de l'immobilier, voici le compartiment des obligations d'Etats qui va peut-être enfin aussi se dégonfler. Il faut dire que prêter à l'état à 0% n'est pas normal, et relève d'une véritable panique des opérateurs, qui s'engouffrent tous au même moment vers les mêmes produits... On l'a vu sur le pétrole, marché assez étroit, qui a vu des liquidités énormes s'y déverser... puis se transférer massivement vers les obligations d'Etats quand la propagation de la crise du domaine purement financier vers l'économie réelle a fait peur. Cette volonté de fuite du risque arrive à ses limites quand on place de l'argent sur des produits qui ne rapportent rien... Aussi, je ne serai pas surpris que la bulle des obligations d'Etats se dégonfle cette année, au profit des actions, donc le prix actuel laisse penser que le risque est bien moindre que sur tout autre actif. C'est ce que laisse entendre l'article quand il dit que les états devront "offrir des rendements plus attractifs": Et rendement plus élevé signifie baisse des obligations...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gigi75 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines