Magazine Voyages

Volcans

Publié le 13 janvier 2009 par Cafatica

Qui n'est pas fasciné par ces forces de la nature que rien, et surtout personne, ne peut empêcher ?... Comme beaucoup de gens, je rêverais d'assister à une éruption. A la Réunion, le Piton de la Fournaise, bien qu'il n'y ait pas d'éruption spectaculaire dans la presse, est actuellement en éruption, de nombreux randonneurs bravent l'interdiction de s'approcher, mais personne ne s'en inquiète plus que ça, c'est plutôt "toléré" mais c'est à leurs risques et périls. Beaucoup reviennent de leur randonnée "volcanique" émerveillés et éblouis, et comme on peut les comprendre. C'est donc le moment de parler un peu de ces phénomènes naturels qui sont les seuls à nous faire aussi bien ressentir à quel point notre petite planète est une planète vivante...
VolcansLe mot "volcan" tire son origine de Vulcano, une des îles Eoliennes nommée en l'honneur de Vulcain, le dieu romain du feu. On compte environ 1 500 volcans actifs, dont une soixantaine en éruption par an. Les volcans sous-marins sont plus nombreux.
Deux grands types de volcans existent sur terre :
> Les "volcans rouges", aux éruptions effusives relativement calmes (tout est relatif, bien sûr... disons qu'il n'y a pas d'explosion) et émettant des laves fluides sous forme de coulées. Ce sont les volcans de "point chaud" et les volcans sous-marins des dorsales océaniques.
> Les "volcans gris" aux éruptions explosives et émettant des laves pâteuses et des cendres sous forme de nuées ardentes (ou nuées pyroclastiques) et de panaches volcaniques. Ils sont principalement associés au phénomène de subduction (enfoncement d'une plaque tectonique sous une autre) ; ce sont par exemple les volcans de la ceinture de feu du Pacifique. C'est une telle érution (dite pyroclastique) qui a entraîné la mort de Katia et Maurice Krafft, le 3 juin 1991, au Japon.
Suivant le type de lave qu'ils émettent et le type d'éruption, les volcans peuvent prendre différentes formes :
> Volcan bouclier : Le diamètre est très supérieur à la hauteur, à cause de la fluidité de leurs laves qui peuvent parcourir des kilomètres avant de s'arrêter. Le Mauna Kea, l'Erta Ale ou le Piton de la Fournaise en sont des exemples.
> Stratovolcan : Le diamètre est plus équilibré par rapport à la hauteur à cause de la plus grande viscosité de leurs laves. Il s'agit des volcans aux éruptions explosives comme le Vésuve, le Mont Fuji, le Merapi ou le Mont St Helens.

> Volcan faille : Il s'agit en général d'une ouverture linéaire dans la croûte terrestre ou océanique par laquelle s'échappe de la lave fluide. Les volcans des dorsales se présentent sous forme de faille, comme le Laki ou le Krafla.

Volcans
La naissance d'un volcan correspond à sa première éruption volcanique, qui le fait sortir de la lithosphère (enveloppe rigide terrestre la plus superficielle, divisée en plaques tectoniques).  La naissance d'un nouveau volcan est relativement rare, mais on a pu en observer en 1943 avec le Paricutin (Mexique) : une fracture laissant s'échapper des fumées et de la lave dans un champ a donné naissance à un volcan de 460 mètres de haut en neuf mois. En 1963, vingt ans après, le volcan sous-marin de Surtsey émergea au sud de l'Islande, formant ainsi une nouvelle île et un nouveau volcan terrestre.
Il arrive que des volcans ne se forment qu'en une seule éruption, puis s'endorment ou s'éteignent pendant des dizaines ou des centaines de milliers d'années. Ce sont des volcans dits "monogéniques", comme la chaîne des Puys dans le Massif Central, qui se sont formés entre 11 500 et 5000 av. J-C en une éruption chacun et n'ont plus jamais montré signe d'activité depuis.
Un volcan est dit "endormi" lorsqu'il n'est plus entré en éruption depuis plusieurs centaines d'années, et il est dit "éteint" lorsque sa dernière éruption remonte à au moins 50 000 ans et qu'il est soumis à l'érosion.

De manière générale, les volcans subissent plusieurs éruptions au cours de leur vie, mais leur fréquence est très variable d'un volcan à l'autre : certains ne connaissent qu'une éruption en quelques siècles (Ponta do Pico, aux Açores), d'autres sont en éruption permanente comme le Stromboli ou le Piton de la Fournaise.
Une éruption volcanique survient lorsque la chambre magmatique sous le volcan est mise sous pression avec l'arrivée de magma venant du manteau (couche intermédiaire entre le noyau terreste et la croûte terrestre). Elle peut alors éjecter plus ou moins de gaz qu'elle contenait selon son remplissage en magma. La pression s'accompagne d'un gonflement du volcan et séismes superificiels localisés sous le volcan, signe que la chambre magmatique se déforme.

L'éruption débute au moment où la lave atteint l'air libre ; selon sa puissance, la morphologie du terrain, la proximité de la mer, etc, il peut survenir d'autres phénomènes accompagnant l'éruption : séismes importants, tsunamis, glissements de terrain...

L'éruption se termine lorsque la lave n'est plus émise. Les coulées de lave, cessant d'être alimentées, s'immobilisent et commencent à se refroidir et les cendres, refroidies dans l'atmosphère, retombent à la surface du sol. Une éruption volcanique peut durer de quelques heures à plusieurs années ; la durée moyenne d'une éruption est d'un mois et demi. Le record absolu est celui du Stromboli, qui est en éruption depuis 2 400 ans.
Il existe deux grands types d'éruptions : les éruptions effusives, et les éruptions explosives :

> Les éruptions effusives : Elles sont associées aux "volcans rouges" :
_ Eruption hawaïenne : Ce type d'éruption présente un risque quasi nul pour les hommes, même si les dégâts matériels peuvent être importants, car il n'y a aucun risque d'explosion et la lave laisse le temps d'évacuer. Volcans ayant des éruptions de type hawaïen : Mauna Kea, Maua Loa, Piton de la Fournaise, Nyiragongo, Erta Ale...
_Eruption strombolienne : Ce type d'éruption émet des laves moyennement fluides projetées par des explosions fréquentes. Un nuage de cendre peut s'élever à quelques centaines de mètres. La dangerosité de ces éruptionsdépend de la proximité des habitations et des implantations humaines. Le Stromboli ou l'Etna ont souvent de telles éruptions.
> Les éruptions explosives : Elles émettent des laves très visqueuses, et ne forment pas de coulées, mais s'accompagnent plutôt d'explosions produisant de grandes quantités de cendres (nuées ardentes). Dangereux car imprévisibles, ces types d'éruption ne laissent pas le temps aux populations d'évacuer. Les volcans les plus représentatifs de ce type d'éruption sont ceux de la ceinture de feu du Pacifique (Pinatubo, Krakatoa, Mayon, Merapi...). 

Volcans

La "ceinture de feu" du Pacifique
Quant aux volcans sous-marins (les plus nombreux), la présence d'eau peut grandement altérer les caractéristiques d'une éruption volcanique. La pression sous l'eau peut atteindre plus de 250 fois la pression standard. Cela diminue de manière importante le phénomène de bouillonnement explosif et la réaction entre le magma et l'eau de mer. La lave formée par les volcans sous-marins est différente des laves "terrestres". Au contact avec l'eau de mer, une couche solide se forme autour de la lave. Ces "coussins" de lave ainsi formés sont appelés "pillow lavas" (pillow = oreiller, en anglais). L'Office of Ocean Exploration, de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a créé des missions scientifiques pour étudier les éruptions sous-marines, encore très méconnues, et la faune et la flore marine qui ont su s'adapter à cet environnement hostile.
Intérêts des volcans :
>es divers types de roches et de laves rejetés lors d'une éruption peuvent être utilisés comme matériaux de construction et produits d'entretien.
>es cendres volcaniques fertilisent le sol et les volcans dégagent des produits chimiques dont l'action est bénéfique pour le terrain.
> L'eau chauffée par le magma peut servir à produire de l'électricité et chauffer les habitations (géothermie).
> Des pierres et métaux précieux sont souvent découverts près des volcans.
> Les volcans dégagent du soufre, qui est utilisé en industrie pour accroître la durée de vie du caoutchouc et pour fabriquer des médicaments.
> Les volcans causent la mort de 500 personnes par an, mais ils en font vivre plus de 300 millions grâce aux produits de leurs éruptions. Au Japon ou en Islande, les rhumatismes sont souvent soignés grâce aux sources chaudes issues des volcans.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cafatica 402 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine