Magazine

Fin de la “semaine Obama”

Publié le 25 janvier 2009 par Hugo Jolly

(Donnons lui une chance, d’accord, mais SVP: Restez critiques.)

Comme vous le savez tous, la semaine dernière était, pour nos médias, la “semaine Obama”, grand point de culmination de la fameuse “Obamania”, ce culte de la personnalité ridicule que nos “chers” médias ont décidé d’imposer à leurs peuples respectifs, question de faire oublier le plus vite possible le règne tyranique de George “Dubya” Bushler. L’invasion criminel de l’Irak, la répression des journalistes, la brutalité des forces policières contre les pacifiste à St-Paul lors de la convention pontive républicaine (la brutalité policière tout court au fond), l’appui de Washington aux dictatures les plus sanglantes de la planète (Israël, Arabie-Saoudite, Koweït, Colombie, Turquie et Ukraine, entre autres), l’échec total du système capitaliste et j’en passe: “C’est quoi ça?” diront les mass médias.

Voici, directement en provenance du site humoristique “That Guy With The Glasses“, une vidéo humoristique sur Obama, représentant bien le culte de la personnalité dont il est l’objet pour certains. En prime, cette vidéo d’une folle interviewée sur FAUX NEWS (l’organe de propagande du parti fasciste républicain des USA et “source de référence” selon l’inefable David Gagnon, alias antagoniste) qui croit dur comme fer qu’Obama est un communiste“. Un parfait d’exemple du type de personnes qui votent encore, en 2009, pour le parti républicain arriériste aux USA, ou pour n’importe quel autre parti conservateur déconnecté ailleurs dans le monde. Remarquez comme cette folle semble penser que “la gauche libérale” a le contrôle complet des médias aux États-Unis (sauf de FAUX NEWS évidemment). Remarquez également comment le présentateur raciste Bill O’Reilley prend chaque occasion pour essayer de faire croire à ses auditeurs que FAUX NEWS est “le pluss meilleur canal de nouvelles aux USA”, alors même que la chaîne libérale MSNBC les a supplanté il y a plusieurs semaines…

La fin frappe à la porte du conservatisme et ça compte tout autant pour les partis que pour les médias se réclamant de cette idéologie passée-date depuis longtemps. Qui sait? La mort du vieux croisé anti-journalisme libre, Rupert Murdoch, marquera peut-être de manière définitive le processus de putréfaction avancée de cette idéologie fasciste. Le temps nous le dira, mais en attendant, gardons un oeil critique sur l’administration Obama, question de ne pas laisser passer des actes anti-démocratique “soft” à la démocrate. Ce devoir nous revient par défaut à nous, simples citoyens, vu que nos médias ont complètement perdu le nord dans cette affaire… une fois de plus.

  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte