Magazine Photos

littorature

Par Richard Gonzalez
Tempete
L'Estartit, Catalunya, décembre 2008
La lente traversée, une mer de nuit – une image éventuelle de l’exil. Tu disparais entre les vagues, à rebours des courants. Au loin sombrent les rivages où je n’accosterai pas : peur à l’idée que personne ne pourrait m’accueillir à l'aube. La mer, sel, écume, houle, offre une gloire posthume à nos baisers clandestins tandis que, tenace, le temporal nous terrasse : l’oubli est impossible, et le retour, interdit.
(le temporal est à la fois la tempête en espagnol et un terme liturgique)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Richard Gonzalez 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines