Magazine Politique

Nostalgie

Publié le 26 janvier 2009 par Karedig @Karedig_GA
 

 
En insérant une carte mémoire mini-SD de 2 Go dans mon nouveau téléphone, je me suis mis à penser à mon premier contact avec l'informatique en me demandant quelle pouvait bien être la capacité des mémoires à tambours amovibles des années 70... Le post de M'sieur Minien sur son premier Apple m'a poussé à faire des recherches dans les arcanes du web.
Mon premier contact avec l'informatique remonte aux années 70 (oui, bon, ça va !), pas avec un ordinateur personnel bien sûr, c'était inconcevable, mais dans le cadre de mes jobs d'été au sein d'une entreprise qui voulait se moderniser. L'appareil était un BULL GE-58 (photo) qui prenait toute une pièce, un ancêtre de la ligne DPS-7 pour ceux qui connaissent.
J'aime à rappeler qu'en ces temps anciens il n'y avait pas d'écran sur les ordinateurs, mes jeunes interlocuteurs ouvrent des yeux incrédules : comment peut-on faire sans écran ? Hé, hé, il y a plein de petites lumières qui clignotent et qui forment des messages codés. C'est pour ça que dans les anciens films de science-fiction les murs des vaisseaux spatiaux sont tapissés de lumières colorées qui clignotent bêtement. En fait, je triche un peu car devant le clavier il y avait un afficheur numérique. Quand un nombre était affiché on se précipitait sur de gros classeurs pour trouver le message ; "88775455 : Idiote vous oublié de fermer le capot de l'imprimante".
A l'époque mon job consistait principalement à mettre les paquets de cartes perforées dans le bon ordre et au bon moment. Cela suffisait à mon bonheur. Mais je m'égare, ce qui importe c'est que sur le côté il y avait plusieurs lecteurs de mémoires amovibles grands comme des machines à laver (à droite sur la photo du haut). Les tambours amovibles qu'on y insérait était d'assez lourds cylindres composés de disques parallèles assez écartés (les têtes de lectures étaient grosses). Pour que l'on ne mette pas nos doigts gras sur ces fragiles mémoires, les tambours étaient tenus dans des cloches en plexiglas qui se retiraient quand on les vissaient dans l'appareil. A la question, quelle capacité avaient ces tambours ? Le site belge histoire de l'informatique répond : pour cette version 2,5 à 5 Mo. A l'époque c'était fabuleux. Leur capacité n'a cessé de s'accroître jusqu'aux années 80 avant de céder la place aux disques durs.

Comme la jolie dame de la vignette au-dessus, je mettais les cylindres en place (et regardais à travers la porte vitrée les têtes de lecture faire des allers-retours saccadés).
J'ai mis longtemps avant de posséder mon propre ordinateur. Le premier fût un Amstrad CPC.
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Nostalgie impériale

    Nostalgie impériale

    Curieusement, je me rends compte, à travers ce blog, de l'importance que revêt la défaite de 1940. Cela me fait penser à la nostalgie du troisième empire... Lire la suite

    Par  Egea
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nostalgie

    Voici un trés beau texte, une chanson de Moustaki que j'ai entendu hier et que vous lirez ce matin avec plaisir: Madame NostalgieDepuis le temps que tu radotesE... Lire la suite

    Par  Jpryf
    SOCIÉTÉ
  • Nostalgie

    J’ai relu récemment Pays perdu de Pierre Jourde, ou l’auteur originaire d’un petit village du Cantal décrit avec amour et nostalgie mais aussi dureté un monde... Lire la suite

    Par  Hoplite
    SOCIÉTÉ
  • Lune de Fiel, séquence nostalgie…

    Lune Fiel, séquence nostalgie…

    Il y a quelques années était diffusé tard le soir sur Future Génération, l’actuel FG, une émission libre antenne de petites annonces très chaudes animée par... Lire la suite

    Par  In Varietate Concordia
    SOCIÉTÉ
  • Guantanamo : une histoire de nostalgie

    Guantanamo histoire nostalgie

    L’actualité internationale fait la part belle à la prison insulaire de Guantanamo. Et tout y est affaire de revirement, voire de nostalgie. Sur un plan... Lire la suite

    Par  Jotake
    SOCIÉTÉ
  • Lune de Fiel, séquence nostalgie…

    Lune Fiel, séquence nostalgie…

    Il y a quelques années était diffusé tard le soir sur Future Génération, l’actuel FG, une émission libre antenne de petites annonces très chaudes animée par... Lire la suite

    Par  In Varietate Concordia
    SOCIÉTÉ
  • Besson, nostalgie socialiste?

    Le dérapage raciste du Ministre de l'Intérieur français, Brice Hortefeux, a été suivi par un revirement de situation quant à l'application des tests ADN pour... Lire la suite

    Par  Sarah.bh
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Karedig 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines