Magazine

Drame à Pikine : Un jeune Carbonisé par des fils de haute tension

Publié le 26 janvier 2009 par Black2004

Mort tragique d'un jeune homme ŕ la cité Icotaf 1. Le nommé Amadou Barry a été électrocuté, le corps carbonisé par les installations haute tension de la Sénélec qui surplombent des maisons dans ce quartier alors qu'il essayait d'entretenir son réseau clandestin de Canal Horizons

Triste fin pour le jeune Mamadou Amadou Barry, qui a trouvé la mort samedi dernier dans des conditions effroyables sur la terrasse d'un immeuble, sise ŕ la cité Icotaf 1 de Pikine. Selon la dame Ndčye Fall, l'unique témoin (qui a męme échappé ŕ la mort), "J'étais en train d'étendre le linge que je venais de laver, sur la terrasse, la victime effectuait des branchements d'un réseau de télévision, le câble a touché les fils hautes tension de la Sénélec, ce qui a occasionné un étincelle et le jeune a reçu une puissante décharge électrique qui ne lui a donné aucune chance, męme les habits que j'étalais ont pris feu.
Ceci s'est passé dans l'espace d'une poignée de secondes. J'ai eu la peur de ma vie". Les cris de la dame ont alerté les habitants de l'immeuble qui sont venus juste pour constater le désastre. Un corps complčtement carbonisé et méconnaissable.
Męme constat des sapeurs pompiers, de la police et une équipe que la Sénélec a dépęché sur les lieux. Alertées, les autorités municipales et administratives se sont rendues sur les lieux. Les habitants de cette cité, indexent la Sénélec comme étant le principal responsable en installant des fils électriques de plus de 3000 volts sous des habitations. Un problčme récurrent, nous disent quelques uns, rencontrés sur les lieux. Ceux qui ont les possibilités ont déjŕ quitté cette cité. Les autres attendent les solutions des autorités. Pour l'instant, c’est la consternation et la hantise dans ces quartiers.
Le Préfet de l'Arrondissement de Dagoudane-Pikine trčs ému par cet accident estime qu'il faut sensibiliser les populations qui habitent sous ces hautes tensions. « Malheureusement, dira t-il, nous sommes dans une zone oů la plupart des quartiers sont des quartiers irréguliers. C'est vrai, la cité Icotaf 1 est un quartier régulier, mais au début, il n'y avait pas des constructions en hauteur. On aurait du attirer l'attention de ceux lŕ qui construisent ŕ plusieurs niveaux pour éviter que les derniers niveaux ne se rapprochent des fils de haute tension".
Et le préfet Alpha Bodian de dire que les responsabilités sont partagées par ceux qui ont mis les installations électriques de haute tension sous ces habitations sans protection, mais aussi les propriétaires des maisons. C'est pour cela qu'il tient ŕ la sensibilisation les populations pour éviter de tels accidents. C'est dommage qu'un jeune ŕ la fleur de l'âge périsse dans ces conditions. Il faudrait aussi que la Sénélec essaye de voir comment protéger ces fils" se désole le préfet.
Le maire Pape Gora Thiam a promis une assistance ŕ la famille de la victime et demande ŕ la population d'ętre trčs vigilante, et la Sénélec de faire un effort pour protéger leurs installations. Il interpelle les autorités de la Protection civile.
Quoiqu'il en soit, cette mort de trop remet sur la table la lancinante question de l’insécurité causée par les fils haute tension de la Sénélec. Les populations qui vivent dans ces zones sont en sursit car ce n'est pas la premičre fois qu'un tel accident se produit. Męme si dans ce cas de figure, c'est la responsabilité des autorités compétentes qui est engagée, les branchements clandestins sont ŕ bannir et lŕ c'est la conscience de tous qui est interpellée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog