Magazine Humeur

Du capital et du capitalisme

Publié le 26 janvier 2009 par Jlhuss

par Scorpion

dvidendes.1232952858.jpg
Une société qui fait des pertes doit-elle verser des dividendes? La question parait grotesque et absurde car le dividende est la quote-part des bénéfices réalisés par une entreprise, attribuée à chaque associé : c’est la rémunération de l’actionnaire qui apporte son argent. La question est absurde puisque, dès lors qu’il n’y a pas de bénéfices - a fortiori s’il y a des pertes - il ne saurait, par définition, y avoir de distribution de dividendes, puisqu’ils n’existent pas !

Le dividende rémunère le capital, mais aussi le risque, ce qui le distingue des obligations qui servent des intérêts constants, très prisés dans le chaos financier, aujourd’hui. Le succès du fameux livret A en atteste, même si l’intérêt servi plonge de 4 à 2,5%, à partir du 1er février.

Bref, une entreprise qui perd de l’argent et qui sert des dividendes en perdrait encore plus. Cela ne revient-il pas à piller les entreprises déjà fragilisées ? Qui les pillent en l’occurence ? Les actionnaires : c’est le monde et le système à l’envers!  C’est invraisemblable…

Pourtant cela existe : Citigroup va récompenser ses actionnaires malgré des pertes de 19 milliards de dollars. La Deutsche Bank aussi, avec un trou de 4 milliards d’euros. Nous épargnerons, par charité, les entreprises françaises qui agissent de la sorte.

Il est juste de souligner que les actionnaires, d’une manière générale, ont été massacrés par la chute des cours de Bourse et que beaucoup sont sous perfusion. Ceci explique-t-il cela, qui sait …? Nous sommes, en tout cas, en droit de se poser deux questions : les entreprises donnent-elles trop d’argent à leurs propriétaires ? L’argent réclamé à l’Etat et donc aux contribuables va-t-il aller dans la poche des actionnaires ? Les contribuables en question, ce sont, en majorité, non pas des actionnaires mais des salariés qui travaillent pour que les actionnaires, les détenteurs du capital de l’entreprise, puissent toucher des dividendes. Pourquoi le système financier et aujourd’hui - économique - s’effondre-t-il ?

A cause de l’ endettement des particuliers, aux Etats-Unis. Des particuliers les plus fragiles, bref les moins solvables : comme les entreprises qui, aujourd’hui, accusent des pertes mais continuent de rémunérer les actionnaires par des dividendes qui creusent un peu plus la tombe de leur société.

Conclusion : si les salariés avaient été mieux payés, ils n’auraient pas eu besoin de s’endetter de la sorte. Cela signifie que si les salariés étaient mieux payés, les actionnaires le seraient peut-être un peu moins. Dans ces conditions, ils n’auraient pas besoin de creuser leur tombe.

Scorpion

é

é


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines