Magazine Société

Jean-Claude Roman : un nom prédestiné, une vie qui ne pouvait mener qu'au drame, et un film : "L'adversaire"

Publié le 26 janvier 2009 par Zoerose

Il y a quelques années je découvrais, grâce à un doc qui retraçait son parcours, un personnage hallucinant : Jean-Claude Romand. Extrêmement bien fait, ce reportage s'appelait : "Le Roman d'un Menteur" de Gilles Cayatte et Catherine Erhel.

 Brillant élève, gentil garçon, discret et poli, humble et honnête : voilà ce que son entourage pense de Jean-Claude Romand. Il est brillant, effectivement. Mais, en 2de année de médecine, il rate ses examen et, en session de rattrapage, il décide de ne pas y aller. Nous sommes au milieu des années 70.
Il a rencontré Florence en 1ere année de fac : elle deviendra sa femme en 1980.

Là commence La Vie de Mensonge.

Il est assis sur les bancs de la fac, en 3ème année de médecine, comme si de rien n'était ... tout le monde pense que ce brillant élève a réussi ces exams, personne ne doute ... il continue comme ça pendant 12 ans ! : il s'inscrit en 2de année pendant 12 ans mais ne passe pas l'examen de fin d'année.

Déjà là c'est l'hallu ! Réussir à faire illusion pendant 12 ans !

Mais de quoi vit-il pendant 12 ans, sans travailler ? Alors qu'il était étudiant, ses parents lui ont acheté un appartement qu'il a revendu et ainsi pu disposer de 300.000 F.

Tout le monde pense être aux côtés du Dr Jean-Claude Romand. Mais médecin ne suffit pas et il n'a pas de cabinet, donc une nouvelle idée lui vient : il sera "Chercheur à l'OMS" à Genève. Il est tous les jours sur les lieux, mais ne fait que déambuler dans les couloirs ... à force de le voir là-bas, les gens pensent qu'il y travaille réellement.

Le reste de tout ce temps libre, il le passe à errer sur les routes et à sortir avec sa maîtresse, à laquelle il ment, comme aux autres.

Mais il faut alimenter un train de vie qui doit correspondre au statut qu'il s'est inventé.

Sa belle-famille a une confiance aveugle en lui, surtout son beau-père, très fier de ce Romand-là ! Jean-Claude explique alors qu'il peut les faire bénéficier de placements extrêmement intéressants à Genève. Le beau-père et les oncles lui confient alors leurs économies. Il y en a pour 2,5 millions de francs qu'il va dépenser sans jamais rien placer, évidemment !

Mais un jour son beau-père veut récupérer son argent pour acheter une voiture dont il rêve depuis toujours.

Le mensonge gigantesque dans lequel il vit commence à prendre l'eau. Il n'a plus l'argent nécessaire pour rembourser son beau-père ! De même, un "confrère" commence à voir qu'il ne figure pas dans l'annuaire de l'OMS ...

C'est le début de la fin.

Le monde va savoir qu'il n'est Rien ... qu'il n'est Personne ... cette idée lui est insupportable ! Ceux qu'il aime et qui sont si fiers de lui vont savoir qu'il n'est qu'un menteur, un voleur ...

Il a pourtant déjà eu l'occasion de rencontrer des médecins, des cardiologues, des spécialistes, et lors de leurs discussions, parfois pointues, il a toujours fait illusion, et même pire, il les a impressionnés !

Mais toute sa vie n'est qu'affabulation. Il ne peut vivre avec le regard des siens posés sur lui.

Sa solution ? Les tuer !

 Ainsi le 9 janvier 1993 il va tuer sa femme à grands coups de rouleau à pâtisserie dans la tête et ses deux enfants (qui doivent avoir 5-7 ans) d'une balle de carabine.
Puis il se rend chez ses parents, qui l'aiment tellement, qui sont tellement fiers de leur fils ... puis il les tue chacun d'une balle dans le dos.
Il tentera également de liquider sa maîtresse, mais finalement il la laissera partir. Lui non plus ne mourra pas ... il s'est raté !

Il est aujourd'hui en prison où il écope d'une peine de prison de 22 ans (il a pris perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans)

INCROYABLE, NON ?

Cet homme aurait été tout à fait capable de mener cette vie qu'il a inventée ! Il en avait les capacité intellectuelles, financières ... il a leurré tout son monde tant d'années ! Quelle maîtrise (avant le drame, évidemment) pour ne pas se faire démasquer !
En même temps, quelle vie pourrie ! se dire que les gens ne t'apprécient que pour ce que tu n'as pas fait !
Et l'entourage ... comment réaliser que celui dont on était si proche nous a menti tout le temps et sur tout ... et on y a cru !!!

 Hier soir la chaîne 13ème Rue, lors de l'émission de Faustine Bollaert "Garde à Vue", était consacrée à Jean-Claude Romand. On a pu voir ce reportage si bien fait "Le Roman d'un Menteur" et j'ai découvert le film "L'Adversaire" de Nicole Garcia dans lequel Daniel Auteuil joue le rôle de Romand.
Ce film montre le côté sombre de Romand, la noirceur de sa vie et sa folie.

Pour tout savoir sur ce fait divers, allez voir là : http://www.affaires-criminelles.com/dossier_11-1.php

Mais ce fait divers monstrueux soulève un autre problème.
Le peur de décevoir les siens. Lorsqu'il rate sa 2ème année de médecine il sait qu'il va décevoir sa mère. L'orgueil et la peur de décevoir, de ne plus être aimé ... mais de là à faire ce qu'il a fait, je vous l'accorde, c'est poussé !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zoerose 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine