Magazine Télévision

“Je vais le mettre tout nu”

Publié le 26 janvier 2009 par Necroblog

Aujourd’hui ta rédaction s’est entichée d’une de ces stars éphémères (mais star quand même) de la télé-réalité : Moundir. Tueur de chèvre frustré, séducteur raté, Moundir n’a pas encore trouvé sa voie et cherche désespérément à se faire secourir.

Les conditions atmosphériques n’étant pas favorables pour une évacuation, nous n’avons eu d’autre choix que de l’abandonner. On lui a tout de même laissé sa torche (ndlr. pour laquelle il éprouve une affection suspecte) et une gourde (ndlr. Christelle ayant un peu de temps libre devant elle). Cependant, la rédaction aime les hommes pleins de mystères (ndlr. sans sous-entendu, comme le titre d’ailleurs.) et souhaitait vous faire mieux découvrir l’autochtone.

Moundir n’est pas qu’un tas de muscles, il est aussi un homme de lettres. Les amateurs auront reconnu dans le titre de cette nécrologie une des nombreuses phrases chocs de Moundir.

Moundir n’est pas qu’un homme de lettres, il est aussi un poète qui sait parler aux femmes : “Que t’ais des bleus ou pas de bleus tu auras toujours des belles jambes”. Tout ça lancé avec une voix très suave (ndlr. je vais vomir).

Moundir n’est pas qu’un poète, c’est aussi un homme d’affaires qui a lancé sa marque de vêtements de fitness (ndlr. comme disait Newton “tout ce qu’on lance fini par retomber”)

Le Nécroblog, c’est son Koh Lanta… mais la règle du jeu ici, ce n’est pas la survie.

Analysons sa candidature :

Signes précurseurs

  • S’est entiché d’une autre star (Diane de l’île de la tentation), les stars n’aiment pas mourir seules.
  • Se sent persécuté, accuse ses partenaires de racisme, filouteries, escroquerie, trahison, manque d”honneur… (ndlr. les brigands !)
  • Devient bougon, soupe au lait, un poil susceptible, terriblement nerveux…
  • Gagne en misogynie mais apprend à mieux la masquer (sauf quand il décide de cogner un peu son amie - voir plus haut pour connaître la victime)
  • A été ajouté au bestiaire des Guignols de l’info.

Facteurs aggravants

  • Déchiré, il a récemment perdu son père et semble terriblement affecté.
  • N’aime pas les animaux et s’attirera la haine de Brigitte bardot (et CHEVEUXROUGES).
  • Violent tant physiquement que verbalement, quand on sait que “Celui qui vit par l’épée périra par l’épée”, affûtez vos lames !
  • à mourir de rire.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Necroblog 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine