Magazine Société

Grève des cheminots : Monaco s’énerve et menace

Publié le 26 janvier 2009 par Letuyo

La principauté en a ras-le-bol ! Ce sont près de 14 000 salariés venant travailler sur son territoire, qui sont touchés par la grève des cheminots, depuis le 9 décembre. Jean-Paul Proust, chef du gouvernement princier, a manifesté officiellement son mécontentement auprès de Dominique Bussereau, ministre des Transports.

Un agacement d’autant plus vif que Monaco avait mis la main à la poche pour améliorer le trafic ferroviaire : “la Principauté a investi 50 millions d’euros dans l’achat à la société Alsthom-Bombardier de 5 nouvelles rames de 450 places chacune. La première a été livrée en septembre 2008, les autres prêtes depuis le 15 décembre n’ont pas été mises en service du fait de la grève qui empêche la mise en place du nouveau cadencement.

Du coup, Monaco menace : “si la SNCF n’est pas capable d’assurer régulièrement les services auxquels elle s’est engagé contractuellement, (…) de faire appel dans le futur à un autre prestataire.”


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Letuyo 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine