Magazine Bourse

L’avenir de la bourse, bulle et fin de crise

Publié le 26 janvier 2009 par Graphseo

C’est un bien grand titre je vous l’accorde mais il est évocateur de la perception de bons nombres d’intervenants. Le but du jeu est toujours le même trouver le meilleur placement qui offre le meilleur rendement, il y’ a d’abord les pionniers souvent que personne ne croit, puis les ceux qui anticipent et enfin les suiveurs qui participent à la formation des bulles. Ainsi après les bulles boursières, immobilières, celle des commodités nous arrivons maintenant à la bulle monétaire. La FED et la BCE en baissant drastiquement leurs taux réfi vont ainsi faire baiser les rendements monétaires, les investisseurs sur ce secteur depuis fin 2007 vont donc devoir chercher ailleurs.

De plus l’immobilier Français se dit résister pour le moment, oui pour le moment, car on le voit bien avec la récession des Etats-Unis, tous les problèmes mettent bien 6 mois à traverser l’Atlantique et comme les taux monétaires mettent également 6 mois à être effectif, c’est bien une année de retard que nous prenons sur les Etats-Unis et comme la BCE n’a jamais anticipée, la zone euro sortira une année après tout le monde de cette crise et continuera ainsi de fragiliser sa position, elle puissance devenue secondaire.

Pour 2009 donc l’immobilier Français devrait très nettement souffrir, on commence à lire ici et là que les prix pourraient baisser de 20%, d’autres annoncent 50% de baisse. Quand on en arrive, avec des experts au chiffres sortis de leur chapeau, j’aime couper la poire en deux en vous annonçant moi aussi mon chiffre pour 2009 :50+20=70/2=35 % de baisse de l’immobilier Français. Arrr zut, le marché immobilier devrait poursuivre le déclin en 2010 également ? N’est-il pas mieux de s’occuper de 2009 avant de voir pour 2010 ?

Ainsi donc l’immobilier ne sera pas le chouchou des investisseurs, ni les placements monétaires. Qui donc alors ?

On peut penser aux matières premières qui ont été massacrées depuis fin 2007. Un rebond technique est le plus envisageable possible notamment sur le pétrole qui à 40 dollars le baril est à un niveau de prix aussi absurde que lorsqu’il était à 140 dollars. Il est intéressant de noter d’ailleurs que c’est lorsque les gérants commencent à annoncer des objectifs de cours pour le moins audacieux que la tendance s’inverse. A 140 dollars, Goldman Sachs annonçait 200 dollars d’objectif, il y’a de cela un mois, à 35 dollars, la même banque annonçait 25 dollars en ligne.

LA bulle sur les matières premières est trop récente, pour que cela soit la bulle de demain également, juste les prix seront maintenant très corrélés à la parité de l’offre et de la demande et donc continueront de monter mais dans des ordres de grandeurs en rien comparable à la spéculation.

Il reste donc les actions. La dernière bulle remonte à 2000 et la prochaine pourrait donc bien se déclencher en 2010, pour la date anniversaire et le renouveau économique attendu. Le marché action après un massacre en 2008 devrait poursuivre son massacre en 2009, tout du moins au premier semestre. Je vous renvois à la dernière analyse graphique du CAC 40. Mais la bourse est un marché qui anticipe, souvent le pire avec 6 mois d’avance sur les points bas économique et souvent la reprise également. On remarquera que beaucoup de titres ont une capitalisation inférieure à leurs fonds propres tout simplement car la bourse anticipe vraiment que la plupart des entreprises souffrent énormément, soient au bord de l’agonie et donc de voir leur actif se déprécier. En plus nos gouvernements pour solutionner cette crise du crédit n’ont rien trouvés de mieux que de relancer l’économie grâce au crédit à nouveau. Notre mémoire équivaut donc à celle d’un poisson rouge et on guérit le mal par le mal. On acclamera ainsi nos gouvernements d’avoir sauvés cette génération ci en détruisant la prochaine mais qu’importe à chacun ses problèmes.

Un livret A à 2,5% puis bientôt a 2% avec les nouvelles baisses des taux de la bce, des assurances vie à 4.5%, du monétaire en chute libre, il restera les obligations d’entreprise, certaines comme Saint-Gobain proposent du 8,25% pouvant être souscrit via votre multi-support préféré. Mais attention ça ne durera pas, et nul doute que tout sera fait d’ici 2010 pour faire en sorte que chaque investisseur se rendent compte que le meilleur placement sera la bourse et donc aide à créer la prochaine bulle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par zarmuz
posté le 09 janvier à 17:50
Signaler un abus

Bien planté sur la prévision de 35 % de baisse des prix immobiliers en France !

A propos de l’auteur


Graphseo 22 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines