Magazine Insolite

Mickael Vendetta pire que Moundir : il insulte une journaliste en pleine interview

Publié le 26 janvier 2009 par Benjamin Tolman
Mickael Vendetta Agrandir l'image

Depuis une semaine, Moundir de "Koh-Lanta" semble être devenu l'incarnation médiatique du goujat mal élevé. C'était sans compter sur Mickael Vendetta. Interviewé par une consoeur belge, celui qui a été élu idiot de l'année a complètement dérapé.

Accusés par les producteurs de Mickael Vendetta de ne pas avoir été tendres avec lui, nos confrères belges de 7 sur 7 ont décidé de laisser la parole à la défense. Ils n'auraient peut-être pas dû. Quoique...

D'entrée de jeu, Mickael Vendetta fait fort. Alors qu'il appelle notre consoeur avec une heure de retard sur l'heure prévue pour leur interview téléphonique, il ne s'excuse pas, ne dit même pas bonjour. "Déborah, dis moi que t'es pas une bouffonne toi ?!" interroge le jeune homme visiblement un peu nerveux.

La suite est encore pire. Si au départ tout va bien, (Mickael Vendetta annonce la troisième guerre mondiale, se dit poursuivi par des monstres et prétend changer de petite amie au moins une fois par semaine), l'interview vire rapidement au règlement de comptes. "Je n'ai pas apprécié la façon dont vous m'avez décrit, ça fait journaliste basique. C'est comme si vous cherchiez du travail et qu'on vous a dit, allez, t'as qu'à être journaliste", lance-t-il sans raison, passant du coq à l'âne en plein milieu d'une réponse à une question.

Notre consoeur suggère à Mickael Vendetta de ne pas donner d'interview s'il ne fait pas confiance aux journalistes. Voilà ce qu'il répond : "Non, mais l'essentiel, c'est qu'on parle de moi, en bien ou en mal. Je ne trouve pas ça intelligent ce que vous avez dit sur moi. Les journalistes prennent mes propos et les mixent à leur manière, ce qui fait que ce n'est pas moi. En fait, vous ne servez à rien, à part à détruire. Vous êtes des fumeurs intoxiqués."

Et Mickael Vendetta de poursuivre : "Je parie que vous êtes tous (les journalistes féminines de 7sur7, ndlr) moches, des meufs moches et qu'aucun mec ne veut de vous. Pour écrire des trucs pareils sur moi, vous devez être mal dans votre peau"

Si la pauvre Déborah essaye de poursuivre l'interview, Mickael Vendetta poursuit ses attaques contre elle avec une goujaterie bien loin de la Bogoss Attitude qu'il revendique à longueur d'interview. "Ca m'énerve en fait de voir des gens comme toi, Déborah. Tu étais au chômage et on t'a mis là comme ça, par hasard" lance-t-il, ou encore "Et quand je vois des abrutis comme toi, ça m'énerve. En plus tu es une femme, donc je pense que tu as un cerveau...". Et la cerise sur le gâteau : "Toi, t'es un peu comme Ségolène Royal, t'es une quiche!"

Tout simplement pitoyable.


Crédits photos : DR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine