Magazine Société

Liban 2006-Gaza 2009 : deux résolutions de l'ONU pour désarmer la résistance‏

Publié le 26 janvier 2009 par Tanjaawi

La résolution 1701 a été votée par l'ONU en août 2006 au bout de 30 jours de bombardements et de massacres de civils et de destructions d'infrastructures par les sionistes au Liban.
La résolution 1860 a été votée par l'ONU en janvier 2009 au bout de 20 jours de bombardements et de massacres de civils et de destructions d'infrastructures par les sionistes à Gaza.

Par Nadine Acoury > nadineacoury@yahoo.fr
 26 Janvier 2009 / AlterinfoLes deux résolutions sont intervenues au moment où l'Etat sioniste ne pouvait plus décemment continuer (malgré le soutien inconditionnel de l'ensemble de l'Occident = USA + Europe) à assassiner des enfants et des familles sous les décombres de leurs habitations de pauvres pour faire plier la résistance, et en attendant que les combattants sortent à genoux en secouant le drapeau blanc pour baiser la main de l'envahisseur.
Les deux résolutions ont été votées par l'organisme qui a été inventé et créé par l'occident impérialiste comme instrument "légal" d'une organisation mondiale des "nations" soumise aux plans de l'impérialisme, cet organisme a créé l'Etat sioniste et l'a implanté sous couvert "légal" en terre palestinienne et arabe.
Les deux résolutions commencent par taper sur les résistants et leur imputent les "violences", la première montre du doigt le Hezbollah coupable d'avoir kidnappé deux soldats de l'armée du peuple élu, et la deuxième stigmatise les tirs de Qassam.
Les deux résolutions finissent par avouer leur objectif unique et primordial : DESARMER LA RESISTANCE, TOUTE RESISTANCE, DETRUIRE TOUTE VELLEITE DE RESISTANCE, ETEINDRE TOUTE POSSIBILITE DE RESISTANCE.
Des armées de tous les pays, des forces internationales, des sous-marins européens, russes et américains, des satellites vont scanner air, mer et terre autour de l'entité sioniste, du Golfe d'Aden au Détroit de Gibraltar en passant par les grands lacs africains, la Mer Rouge et la Mer Noire, pour empêcher la moindre poussière de poudre à canon de traverser les obstacles et de se retrouver dans les mains des résistants.
Mais pourquoi TANT DE VIOLENCE ?
Parce que si l'entité usurpatrice a les armes du monde entier, les bombardiers les plus efficaces, les gouvernements tous à sa botte, les gouvernants tous sourires et les tapes dans le dos, il y a une chose qu'elle n'a pas et qu'elle n aura jamais : LA LEGITIMITE de son existence.
Ces deux résolutions signent la collaboration de l'occident impérialiste avec l'entité sioniste dans leur vieille stratégie de domination du Moyen-Orient et du monde.
Comme l'entité sioniste et l'occident impérialiste, ces deux résolutions finiront dans les poubelles de l'Histoire, balayées par l'irréductible et irrésistible résistance de tout peuple soumis à l'occupation, la domination et la colonisation.
Et, en attendant,
VIVE LA LUTTE ARMEE DU PEUPLE PALESTINIEN ET LIBANAIS, A BAS ISRAEL, A BAS L'ENTITE SIONISTE, A BAS LES COLLABOS.
http://ism-france.org/
 Gaza

Comme frappée par "un tremblement de terre"

mercredi 21 janvier 2009 / Alternatives

La bande de Gaza ressemble à une zone frappée par un "tremblement de terre", a estimé mardi l'ONU, alors que les agences onusiennes et les organisation humanitaires profitent du cessez-le-feu pour faire le bilan des destructions causées par l'offensive israélienne.

"La bande de Gaza est maintenant comme (une zone frappée par) un tremblement de terre", a déclaré à Genève devant la presse Guido Sabatinelli, responsable de la santé de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

"Beaucoup de gens n'ont nulle part où aller" du fait de la destruction de leurs maisons, a poursuivi M. Sabatinelli.

Selon l'Unrwa, de nombreux Palestiniens qui ont quitté les abris d'urgence à la faveur de l'arrêt des combats il y a trois jours y sont en fait retournés après avoir constaté la destruction de leur habitation.

De son côté, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a entrepris de distribuer de quoi confectionner des abris de fortune à quelque 80.000 personnes privées d'habitat.

"C'est difficile à estimer, mais il faudra plus que des jours ou des semaines" pour revenir à la situation qui prévalait auparavant, a prédit Dorothea Krimitsas, une porte-parole du CICR à Genève.

Selon Mme Krimitsas, "le niveau de destruction et de dévastation est énorme" et il faudra attendre la fin des missions d'évaluation actuellement en cours pour disposer d'un état des lieux complet.

Le délai pour résorber la crise humanitaire dépendra non seulement de l'accès à la bande de Gaza mais aussi de la manière dont les opérations pourront être menées, a affirmé l'ONU.

Car, outre la réouverture permanente de tous les points de passage entre Israël et le territoire palestinien, l'ONU insiste sur la liberté de mouvement dont elle doit bénéficier à l'intérieur de ce même territoire.

Pour l'Unrwa, en dépit du cessez-le-feu, la présence de militaires israéliens dans la bande de Gaza "compromet la sécurité" de ses opérations.

L'agence onusienne estime pour l'heure à 53 le nombre de ses bâtiments détruits depuis le 27 décembre, parmi lesquels des écoles.

L'Unrwa veut permettre à 200.000 enfants de retourner à l'école "le plus tôt possible", ce qui suppose de reconstruire ou réhabiliter celles qui ont été détruites ou transformées en abris d'urgence pour les nombreux civils pris sous le feu des combats.

Il est en effet crucial d'"offrir un lieu où les enfants puissent retrouver des repères et se reconstruire", a souligné le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef).

Mais pour cela, l'ONU a souligné qu'il était crucial qu'elle puisse reprendre l'importation des matériaux de construction, suspendue depuis 2007 par le blocus imposé à la bande de Gaza par Israël.

"Depuis 2007, l'Unrwa a suspendu pour 93 millions de dollars de projets de construction parce nous ne pouvions importer des matériaux de construction ou de réparation", a relevé Elena Mancusi Materi, porte-parole de l'agence.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanjaawi 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine