Magazine Société

L'empire du sens

Publié le 26 janvier 2009 par Beniouioui

Image1 Dans le numéro de février 2009 de Marketing Magazine, Aurélie Charpentier la bien-nommée, nous emmène dans la "grande quête du sens".

"Les consommateurs sont à la recherche de sens", nous dit-elle. Tout est dit. Tout est d'ailleurs tellement dit et tellement vrai que les marques qui n'en ratent jamais une ont décidé de s'engouffrer dans la brèche.

Assez naturellement dans ce XXIe siècle religieux qui suit un XXe siècle matérialiste et rationaliste, le monde de la culture a repris à l'ascension du sens de la vie. La littérature s'est spiritualisée; le cinéma est devenu mystique; et les magazines se sont faits philosophes de comptoir.

Mais de manière plus étonnante, les marques de grande consommation s'y sont également mises aussi. Nos smoothies sont devenus des saints Innocent, nos poupées des gris-gris vaudou et notre eau une ode à l'oraison (Spiritual Water).

Image2

Une seule raison à cette incursion de la consommation dans le spirituel : il y a un marché.

Le marché de tous ces enfants de 68 qui ont été élevés sans repère religieux et qui s'aperçoivent que la société ne leur offre pas toutes les réponses. Le marché des petits-enfants de 68 qui veulent s'engager mais ne savent pas vers quoi se tourner. Le marché des arrières-petits-enfants de 68 qui arrivent dans un monde destructuré et se disent au fond d'eux-mêmes : "c'est quoi ce bordel?".

La science avance mais la mort stagne. La mort est toujours là et l'eau de jouvance n'a pas été découverte. D'ailleurs, la jouissance que la société nous propose ne nous satisfait plus. Alors beaucoup se tournent vers autre chose, vers l'inconnu de la transcendance, et les marques surfent sur cette "nouvelle tendance." Malheureusement la foi ne se consomme pas. La foi ne se trouve pas dans une boîte de camembert. La foi ne naît pas dans une marmite de cynisme. Elle se cherche avec humilité et amour. Et si la recherche n'est pas assistée, la chute risque d'être dangereuse.

Aussi maintenant que la recherche est flagrante, maintenant qu'elle a la démonstration qu'il y a bel et bien un marché, est-ce à l'Église d'apporter sa réponse. Avec Amour. Avec Espérance. Et avec Foi.
A la suite de Benoit XVI, elle doit guider ces croyants en herbe sur des chemins qu'ils connaissent : le sentier de la liberté et la piste de la raison. Pour les amener vers l'inconnu : la foi.

Librement, l'Homme use de sa raison pour chercher Dieu. Et lorsqu'il Le trouve, il remet humblement sa confiance entre Ses mains et se met à aimer.

Il y a des messages qui méritent d'être entendus. Il y a des paroles qui méritent d'être transmises. Il y a des comportements qui méritent d'être promus. Si le marketing permet de toucher les gens là où ils se trouvent, alors bon Dieu oui, faisons du marketing.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Beniouioui 281 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine