Magazine Environnement

Asie du sud : les 3/4 de la pollution de suie proviennent de la combustion de biomasse

Publié le 26 janvier 2009 par Graeme

Des chercheurs suédois et indiens ont pointé du doigt la combustion de biomasse comme la cause de la forte pollution de suie qui sévie en ce moment en Asie du sud, causant un énorme nuage marron, annonce vendredi le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

Un énorme nuage de couleur marron, provenant de différents procédés de combustions, recouvre l’Inde, ses alentours et océans pendant la saison hivernale. Ce nuage rempli de suie affecte le climat sud asiatique autant ou plus que le monoxyde de carbone et cause la mort prématurée de centaines de milliers de personnes chaque année. Pourtant ses sources étaient longtemps restées incomprises, selon le PNUE.

Dans la nouvelle parution du magasine Science Örjan Gustafsson, des confrères de l’université de Stockholm et d’Inde ont utilisé un procédé original au carbone-14 pour tracer la combustion de biomasse, dans les méthodes de cuisson ou l’agriculture intensive, comme la cause des trois quarts des particules de suie trouvées dans le nuage marron.

L’équipe Suédo-Indienne est parvenue à trouver la source de la suie, qui était incertaine, en utilisant les premières méthodes de mesure à échelle microscopique au carbone 14 des particules de l’atmosphère de suie interceptées en haut d’une montagne dans l’Inde de l’ouest et au sud ouest sur l’île Hanimaadhoo des Maldives. Les résultats publiés dans le magazine ont montré que le nuage de suie marronné provenait pour les trois quarts de combustion de biomasse (C-14 actif) et le quart restant de combustibles de carburants (C-14 inactif).

Ces résultats placent l’objectif de réduction des émissions des nuages polluants dans une nouvelle direction.

Le directeur de la recherche et professeur en bio-géo-chimie à l’Université de Stockholm, M. Gustafsson, a déclaré que le message à retenir est que les efforts ne devraient pas se limiter au trafic routier ou aux usines utilisant du charbon, mais s’étendre à la lutte contre la pauvreté et augmenter les technologies écologiques pour limiter les émissions provenant de combustions de biomasse à petite échelle provenant des maisons.

« Davantage de foyers en Asie du sud devraient profiter de la possibilité de cuisiner et de se chauffer sans l’utilisation de feux de bois ou de fumier » a-t-il déclaré.

La réduction des émissions de suie pourrait être rapide et profitable. Les particules de suie ne résident dans l’atmosphère que plusieurs jours/semaines et sa réduction apporterait une réponse au système climatique.

Chaque année, prés de 340 000 personnes en Chine et en Inde décèdent de maladies cardiovasculaires et respiratoires qui peuvent être liées à ces émissions de particules de combustion.

Source : PNUE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Graeme 12261 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte