Magazine

Accusé d’appartenir à un réseau de blanchiment d’argent sale : Les ennuis commencent pour Macky Sall

Publié le 27 janvier 2009 par Black2004

Des fourgonnettes de la Police nationale étaient stationnées hier, lundi 26 janvier, devant le domicile de Macky Sall, ancien Président de l’Assemblée qu’un communiqué du Ministčre de l’Intérieur accuse d’appartenir ŕ un « réseau de blanchiment d’argent sale », de męme qu’un autre Sénégalais vivant au Gabon, du nom d’ Abdoulaye Salli Sall. Ce dernier, de retour au Sénégal, est cueilli par la police et déféré au Parquet. On l’accuse de « délit de défaut de permis ». Il passe ce mardi devant le juge.

Macky Sall, son staff et ses avocats étaient en concertation, tard dans la soirée (23 h passées) au domicile de l’ex Premier ministre pour arręter la conduite ŕ tenir. Un communiqué devait ętre produit ŕ l’issue de la rencontre. Par ailleurs, indiquent nos sources, un point de presse de l’Alliance pour la République (Apr/Yakaar) est prévue aujourd’hui ŕ 11h, ŕ son sičge, pour se prononcer sur la situation.

« Les services du Ministčre de l’Intérieur ont recueilli des informations faisant état de l’existence d’un réseau de blanchiment d’argent sale impliquant M.M Macky Sall, ancien Président de l’Assemblée nationale et Abdoulaye Sall, de nationalité sénégalaise résidant au Gabon », renseigne un communiqué de presse du ministčre de l’intérieur daté du 26 janvier. La męme source de préciser : « Dans le cadre de l’enquęte ouverte, les services compétents ont alors intercepté des correspondances avec un Chef d’Etat africain tendant ŕ avaliser l’idée que les fonds incriminés proviendraient de ce dernier. En tout état de cause, il s’agit bel et bien d’une opération illicite ».

Le communiqué d’indiquer : « Les services compétents du Ministčre de l’Intérieur ont pris par conséquent toutes les dispositions utiles en rapport avec le Parquet ». Et que « L’enquęte se poursuit ».

Hier soir des fourgonnettes de la Police ont stationné aux alentours du domicile de l’ex Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale.

Quant ŕ Abdoulaye Salli Sall présenté comme le « complice » de Macky Sall, il a été cueilli par la police et déféré au Parquet. Il passe devant le juge ce mardi L’originaire de Boyinadji (département de Matam) vivant au Gabon, serait victime d’ennuis judiciaires depuis qu’il est arrivé ŕ l’aéroport Léopold Sédar Senghor. IL serait soumis ŕ une fouille corporelle, dčs sa descente d’avion, par la police. Le lendemain, souligne notre confrčre Ferloo.com, il est allé chercher ses enfants ŕ l’école. Les policiers l’ont encore interpellé ŕ Yoff qui l’ont accusé de conduire avec un passeport gabonais. Il a donc été arręté pour « délit de défaut de permis ».

Rappelons qu’ŕ la veille du dépôt des listes pour les élections locales du 22 mars prochain, l’Alliance pour la République (Apr/Yakaar) de Macky s’est vue refuser le récépissé de reconnaissance par le ministčre de l’Intérieur, parce que tout simplement « Yaakaar » est un nom commun de Sénégalais. En plus, le ministčre de l’Intérieur soutient qu’un autre parti utilise le męme nom. Il s’agit en l’occurrence celui de Mor Dieng, ancien cadre de l’Alliance des forces de progrčs (Afp) qui avait, dans une correspondance, attiré l’attention du ministčre de l’Intérieur.

L’Alliance pour la République (Apr) tient un point de presse ce mardi 27 janvier ŕ 11h, ŕ son sičge pour se prononcer sur la situation.

Hier, jusqu’au-delŕ de 23h Macky Sall, son staff et ses avocats étaient en concertation, ŕ son domicile, pour se prononcer sur la question. Un communiqué devait ętre produit.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte