Magazine Science

Odornata tormota: une grenouille ultrasonique

Publié le 27 janvier 2009 par Raymond Viger

Odornata tormota: une grenouille ultrasonique

(Agence Science-Presse) - On reproche à certains de n’entendre que ce qu’ils veulent bien… Pour une grenouille chinoise, l’expression devient littérale : Odornata tormota peut, en contractant certains muscles, isoler son oreille interne de sa bouche, filtrant les sons de basse fréquence au profit des hautes fréquences.

De cette façon, l’amphibien empêche son propre croassement d’endommager son tympan. Les chercheurs ont aussi observé que la grenouille ferme son oreille lorsqu’elle avale.

Odornata tormota peut possiblement ainsi protéger son oreille fragile lorsqu’elle avale des insectes vivants. L’étape suivante : vérifier si le mécanisme peut aider l’amphibien à discerner les cris de ses congénères du bruit de fond des mares où il vit.

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte