Magazine

Lost Saison 5!!

Publié le 27 janvier 2009 par Charlotte@areabox.fr

Lost. Ce n’est pas perdu pour tout le monde…

Tezar a pour la télévision des sentiments ambivalents du genre je t’aime, moi non plus. Capable du meilleur comme du pire et pour paraphraser un célèbre slogan de mai 68, le plus souvent, elle nous prend pour des cons ou nous rend cons.

Cela dit, si l’on prend soin de neutraliser à la Cyanolit le numéro 1 de la zapette et que l’on prend le temps d’explorer les chaînes du câble, on trouve souvent de vrais trésors.

Tezar a toujours 20 ans dans son cœur, mais, hélas, la consultation de son état civil prouve irrémédiablement qu’il les a en fait plusieurs fois. Les plus sagaces d’entre vous l’auront deviné, étonnés par la sagesse de ses propos et la profondeur de sa réflexion.

Tezar a donc eu le privilège d’assister, en son temps, à la diffusion de la célèbre série : ” Le Prisonnier”. Depuis plus de 30 ans, il attendait, sans trop y croire, que se renouvelle une nouvelle fois le miracle de l’invention et de la passion qui le scotchait alors devant son téléviseur.

Patrick Mac Gohan, célébrissime numéro 6, s’est définitivement évadé il y a quelques jours et Tezar a observé une minute de silence.

Heureusement, il y a eu ” Lost”. Dès les premiers épisodes de la première saison, le vieux cœur de Tezar s’est remis à palpiter et à vibrer comme autrefois. Et depuis, frustré à la fin de chaque épisode, il attend avec impatience le suivant et, à la fin de chaque saison, avec une impatience plus grande encore, la saison suivante.

Tezar savait que la semaine dernière, la chaîne ABC diffusait les deux premiers épisodes de la saison 5. Les moyens financiers de Tezar étant, comme sa passion pour Lost, illimités, il n’a pas hésité à traverser l’Atlantique pour les savourer, sans avoir à attendre qu’ils mettent un an ou plus pour traverser l’Atlantique (moins vite que Christophe Colomb !).

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été largement récompensé de la dépense, modeste pour lui, d’un aller-retour en First sur 24 heures.

Cette cinquième saison, alors que l’on aurait pu craindre un phénomène d’usure, parfois perceptible, dans certains épisodes précédents, a la fougue, la tension, la créativité et l’intérêt d’un pilote. Sans vouloir déflorer le sujet, sans le ” spoiler ” pour parler djeun, sachez simplement qu’il faudra vous accrocher pour ne pas vous perdre dans les flash-back, les boucles temporelles et autres futurs ou avenirs alternatifs. Des problèmes anciens trouvent enfin leur réponse, mais sont immédiatement remplacés par d’autres encore plus nombreux et complexes. Toutes les grandes figures des saisons précédentes sont là, les beaux, les laids, les grands, les petits, les hommes, les femmes, les gentils, les méchants et les horribles…

Monos-neuronaux s’abstenir ! Il vous reste les Feux de L’Amour ou Derrick….

Je vous plains, simples mortels aux revenus modestes, vous qui allez devoir vivre dans l’attente d’une diffusion en France. Tezar, Fréquent Flyer, a déjà son abonnement hebdomadaire pour New York, chaque mercredi.

Tezar n’ignore pas que l’on peut, si l’on prend le risque d’encourir les foudres de la loi et de perdre son abonnement à Internet, télécharger Lost. Mais il trouve cela abominable. L’idée que les pauvres, en enfreignant la loi, puissent avoir les mêmes avantages que les riches, lui est totalement insupportable. Il vous dénoncera s’il apprend !

Tezar vous salue bien !

lost-saison-5


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Charlotte@areabox.fr 127 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog