Magazine Politique

« Et une manipulation de plus » ! Par Laurent Fabius

Publié le 28 janvier 2009 par Gezale
Didier Marie (président du conseil général de Seine-Maritime) Laurent Fabius, Christophe Bouillon (député de Seine-Maritime) et Valérie Fourneyron (député-maire de Rouen) au congrès de Reims. (photo JCH)
« Un des prochains grands débats en France portera sur la réforme territoriale. Quelles compétences pour quels territoires ? Quelle répartition entre les collectivités locales et l’Etat ? Avec quels financements ? Et pour quelle démocratie locale ? Toutes ces interrogations sont légitimes, elles appellent, selon moi, une nouvelle étape de décentralisation, guidée par les principes de démocratie, d’efficacité et de simplicité.
Mais attention ! Ce qui intéresse l’egoprésident, c’est moins les réponses à ces questions qu’une seule préoccupation : le changement des modes de scrutin afin d’en tirer un bénéfice électoral.
Le mode actuel d’élection des régions est proportionnel avec une prime majoritaire pour la liste arrivée en tête. Ce système est équitable. Il assure l’existence de majorités stables. Il permet le respect de la parité. Seulement voilà ! Ce mécanisme a permis, puisque les électeurs on ont décidé ainsi, que la quasi totalité des régions soient dirigées depuis quelques années par la gauche et par les verts. Situation, on l’imagine, insupportable pour le sarkozisme. C’est donc cela que l’egoprésident veut changer.
Pour y parvenir, la droite veut proposer que désormais les conseillers régionaux soient remplacés par des “conseillers territoriaux”, élus selon un autre mode de scrutin : soit le scrutin majoritaire au niveau des cantons, favorable à la droite, soit ce scrutin dans les cantons ruraux et un scrutin proportionnel dans les zones urbaines afin que, même dans ces zones favorables à la gauche, la droite trouve son avantage. On invoque les grands principes, mais on organise de petites manoeuvres. Ce qui intéresse en réalité le pouvoir, c’est le basculement à droite de plusieurs régions, avec redécoupage de celles-ci si nécessaire pour favoriser cet objectif.
Bien sûr, le Gouvernement habille tout cela. Il prétend qu’on réalisera ainsi des économies : balivernes ! Qu’on coordonnera mieux départements et régions : en réalité on tue la région si on la fait dépendre d’intérêts cantonaux. Et il balaie l’exigence de parité : aux partis de l’organiser. Avantage supplémentaire pour la droite, cette “réforme” permettrait de repousser d’un an le déroulement du scrutin, avec l’espoir que la conjoncture en 2011 lui sera moins défavorable. »
Laurent Fabius
J’entends déjà les réactions du pouvoir à ces observations. “Comment ? Nous vous parlons d’une grande réforme des territoires et vous répondez mode de scrutin ! Quelle étroitesse d’esprit !” Mais c’est exactement l’inverse. C’est la droite qui veut ce magouillage.. L’apparence, c’est la réforme des territoires, la réalité, c’est une volonté de manipulation électorale. Une de plus. Une de trop.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines