Magazine Politique

« BRUXELLES, brûle-t-il ? » LES POMPIERS en colère !

Publié le 28 janvier 2009 par Mj1729

2009-01-28-pompiers

L'incendie existe bien entre le Conseil d'Etat, le représentant politique de la Région bruxelloise et les services incendies de la Capitale, l'état d'urgence est déclaré...!

Les pompiers bruxellois ne sont pas au rendez-vous ce mercredi de la fête des 20 ans de la Région bruxelloise, mais ont décidé de célébrer cette occasion à leur manière par une première manifestation soutenue par les syndicats SFFP, la CCSP et la CGSP dans la rue pour interpeller la classe politique bruxelloise qui semble ne toujours pas réagir aux répercussions de l’annulation du cadre linguistique de la Région bloquant les engagements et les promotions futures de nos soldats du feu.

Pourtant s’il y a un corps de métier qui doit être respecté et bien équipé, ce doit bien être celui-là, tellement les risques imputables au métier sont nombreux et souvent dangereux, les morts d’hommes en service étant le malheureux tribu à payer à celui-ci pas du tout bien défendu par les décideurs politiques de la Région bruxelloise.

La situation est fortement critique pour respecter les contingents actuels et futurs de nos sauveteurs du feu ou de l’urgence médicale, alors que la politique ne prend toujours pas à bras-le-corps un problème de première nécessité pour la sécurité et l’urgence d’intervention requise dans les cas des sinistres de nos concitoyens.

Cela dure déjà depuis vingt ans que le service incendie ne connaît que des ennuis sur les plans de carrières de ses agents qui manifestement ne sont pas traités comme les autres fonctionnaires (plus encore eux non plus) et nos politiciens préfèrent se la couler douce au colloque d’aujourd’hui des 20 ans de la Région au centre culturel Flagey qui n’apportera rien de plus aux revendications demandées par nos pompiers en laissant pour la troisième fois le Conseil d’Etat annulé le cadre linguistique du SIAMU, pourtant le premier service indispensable de secours du pays. Totalement scandaleux de la part de l’Etat de pourvoir à une telle négligence affectant la tenue à jour du cadre des équipes en cas de secours envers la population de Bruxelles, mais en cas de catastrophe d’un degré élevé, le rôle premier de la politique sera de prendre ses responsabilités et d’être poursuivi sur le plan pénal pour ne pas avoir pris les bons engagements.

La crise est plus qu’économique, la carence de l’Etat dans l’entretien et la valorisation de son personnel des pompiers, ne parlons pas d’ailleurs ( perte de la moitié de son cadre de subalterne) a atteint son comble, même les services de première nécessité ne sont plus soutenus par l’Etat, s’il le fût déjà réellement un jour car l’organisme para-régional attend depuis longtemps ; à nouveau le citoyen doit en compatir par un manque d’effectif inquiétant, mais à quoi servent donc nos contributions à côté de ces gaspillages insensés de l’Etat et de notre gabegie politicienne démesurée?

Le Ministre-président Charles Picqué (PS) ira-t-il au feu en cas de manque d’effectifs et de moyens dans la Région bruxelloise et ceci n’est pas une boutade, c’est un drame inadmissible qui pourrait se jouer à tout moment devant nous… ?

image_mini


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mj1729 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines