Magazine Photos

L'Auto-entreprise et le Photographe 6/7 : les fausses idées

Par Makuramis

Le Photographe est un être fragile et sensible, il se questionne, s'interroge. Voici donc pour le Photographe inquiet, un début de réponse, en défrichant les mauvaises idées sur l'auto-entreprise ...

Le Photographe auto-entrepreneur est une concurrence déloyale pour le Photographe artisan

En ce qui concerne l'artisanat en particulier, la concurrence fait aussi partie du jeu. L'artisanat n'est pas qu'une méthode de production et de vente, c'est également un savoir-faire, un gage de professionnalisme, une marque de qualité, et aussi la personnalité d'un artisan qui transparaît dans son travail. Des éléments prônés sans relâche par les Chambres de Métiers, et qui me semblent difficilement compatibles avec une "activité du week-end".

L'Auto-entreprise et le Photographe : qu'est-ce que c'est ? 1/7

  • Le Photographe auto-entrepreneur ne paye pas ses charges sociales 2/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur ne crée pas d'emploi 3/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur travaille "au noir" 4/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur ne respecte pas la déontologie 5/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur est une concurrence déloyale pour le Photographe artisan 6/7
  • L'auto-entrepreneuriat pour le Photographe, finalement, ça ne change rien 7/7

Ici, sur ce blog :
Auto-entrepreneur : le point de vue de l'artiste
Auto-entrepreneur : découverte d'un nouveau statut

Ailleurs, sur la toile :
Le site de l'Auto-Entrepreneur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Makuramis 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines