Magazine Photos

L'Auto-entreprise et le Photographe 5/7 : les fausses idées

Par Makuramis

Le Photographe est un être fragile et sensible, il se questionne, s'interroge. Voici donc pour le Photographe inquiet, un début de réponse, en défrichant les mauvaises idées sur l'auto-entreprise ...

Le Photographe auto-entrepreneur ne respecte pas la déontologie

En ce qui concerne la photographie, avec ou sans auto-entrepreneuriat, il y a un réel problème dans la profession depuis quelques années, qui ne cesse de grandir. Des nombreuses actions sont menées par les groupements professionnels. Pour être écoutés, pour agir efficacement, les photographes doivent se rassembler. Des combats ont été menés (et parfois gagnés) : négociations avec les Offices de Tourisme, lutte contre les D.R., combat contre le libre-de-droit. Je vous invite à vous rapprocher de la Maison des Photographes à Paris pour vous en rendre compte.

L'Auto-entreprise et le Photographe : qu'est-ce que c'est ? 1/7

  • Le Photographe auto-entrepreneur ne paye pas ses charges sociales 2/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur ne crée pas d'emploi 3/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur travaille "au noir" 4/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur ne respecte pas la déontologie 5/7
  • Le Photographe auto-entrepreneur est une concurrence déloyale pour le Photographe artisan 6/7
  • L'auto-entrepreneuriat pour le Photographe, finalement, ça ne change rien 7/7

Ici, sur ce blog :
Auto-entrepreneur : le point de vue de l'artiste
Auto-entrepreneur : découverte d'un nouveau statut

Ailleurs, sur la toile :
Le site de l'Auto-Entrepreneur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Makuramis 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines