Magazine Sport

Le fameux débat des bagarres dans le hockey...

Publié le 29 janvier 2009 par Sportif

Est-ce que c'est juste moi où la question des batailles dans la LNH prend des airs de débat totalement creux quand on en parle dans nos merveilleux médias mainstream? On dirait que personne n'ose vraiment prendre le ballon et courir avec jusqu'à la zone des buts, sauf Gilles Lupien lors de son passage à 110% il y a quelques mois. En cette rare occasion de visionnement de ce talk show insipide, Lupien m'avait fait réaliser l'absurdité des batailles au niveau junior avec beaucoup d'arguments solides.
Depuis, on a eu la belle prestance de la famille Roy à québec, la ligue junior du Québec qui n'a pas mis ses culottes, de même que le charmant Pat Quinn qui a mentionné que nous étions peut-être pas assez robustes au québec, un jeune ontarien qui meurt après s'être cognét la tête sur la patinoire à la fin d'un combat et finalement il y a quelques jours un autre jeune qui reçoit trois droites consécutives au visage avant de s'écrouler sur la glace et entrer en convulsions (voir vidéo plus bas). Les évènements semblent s'accumuler en quantité et en intensité. Y a-t-il vraiment une volonté de mettre fin au carnage? (OK, j'exagère un peu) Mais pourquoi n'arrivons-nous pas à mettre fin aux bagarres? Tout simplement parce que quelques propriétaires d'équipes de junior ou de la ligue américaine remplissent leur aréna avec cette violence. La foule adore, en redemande ... jusqu'à ce que les conséquences soient grave et c'est là qu'on voit la surprise et l'inquiétude sur le visage de ceux qui quelques secondes avant gueulaient pour voir du sang. "Mon dieu, c'est dangeurex quand deux gars de 230 livres se cognent dessus"! Mais, le lendemain, tout reprend son cours. Vous n'avez qu'à écouter les propos de Holmgren à la fin du vidéo pour comprendre que son joueur, tel un bétail, a été recousu et qu'il sera correct.
Mais là ne s'arrête pas l'absurdité de la situation. Nous sommes en mesure de pousser la chose beaucoup plus loin en organisant un sondage sérieux pour mesurer l'opinion des amateurs canadiens dont je vous cite les principaux résultats en English:

  • A Canadian Press Harris-Decima survey conducted during the NHL all-star weekend indicates 54 per cent of the Canadian public think fighting should be ousted from the league. Forty per cent believe it should remain. - Wow, voilà qui va aider à faire avancer les choses, une belle majorité!

  • But the same question posed to the most passionate NHL fans revealed that 68 per cent think players should continue to duke it out. - Les vrais fans, ceux qui se claquent un six pack par match, veulent du sang.

  • Sixty per cent of younger Canadians (aged 18 to 34) believe fighting should remain part of the game, while 65 per cent of people over 50 think it should be abolished. - On peut voir que les jeunes sont très modernes dans leur façon de voir les choses!
  • Men, at 52 per cent, support fighting way more than women (30 per cent). - Quelle surprise!
  • Among Conservative party supporters, 48 per cent support fighting, compared with 38 per cent of Liberals. - Ça non plus ce n'est pas surprenant. Pou qui croyez-vous que don Cherry vote?
  • 37 per cent of Canadians who earn less than $60,000 a year, 46 per cent of those who make between $60,000 and $100,000 annually and 43 per cent of people who bring home over $100,000 support fights. - Les moins riches ont davantage l'habitude de se faire frapper, ils sympathisent avec les joueurs alors que les plus riches veulent se distraire à leurs dépens.

C'est vraiment éclairant, ce sondage. Parfois, les sondages sont une preuve évidente de manque de couilles. Arrêtez-vous et pensez-y quelques minutes. Si on juge que les batailles ne devraient pas avoir leur place dans le hockey, avons-nous besoin d'un sondage d'opinion? C'est une question fort simple qui doit être répondue par des gens qui sont capables d'admettre qu'aucun sport professionnel ne devrait dépendre de la violence pour vendre des billets. Tout sport devrait viser à offrir un spectable de qualité avec les athlètes les plus talentueux. Une fois cette décision prise, le reste est simple. Une nouvelle idée se propage facilement quand elle est supportée par une décision ferme et des porte-paroles convaincants :

  • Plus de batailles dans le junior et la ligue américaine. Bye bye à ceux qui espéraient encore faire la LNH sans savoir patiner. Qu'on fasse jouer les plus talentueux, finie l'intimidation;

  • Des équipes comme les Canadiens, les Red Wings, les Sharks et autres annoncent officiellement qu'aucun joueur dans leur équipe ne va lâcher les gants à partir de maintenant. Et ça fait quoi si un goon est dans l'alignement de l'autre équipe? Tant mieux, une borne à contourner de plus, ce qui devrait nuire à son équipe. Si en bonus il prend des punitions, good. À partir du moment que la directive est données publiquement par un Bob Gainey, même Kostopoulos sera en mesure de se retenir de lâcher les gants.

  • Des leaders d'opinion comme Gainey, Gretzky, Lemieux et autres qui font des sorties publiques et qui n'ont pas peur de se faire traiter de femelette pour leurs opinions.

Ça ne serait pas très long avant que les gens qui répondent au sondage soient en train de supporter la nouvelle façon de voir les choses. La population est extrêment facile à manipuler, vous le savez. D'ici là, qu'on arrête de se plaindre si on voit de la violence partout sur la glace...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine