Magazine

ABDOULAYE MAKHTAR DIOP : « Il faut que les maires soient élus au suffrage direct »

Publié le 30 janvier 2009 par Black2004

Le Secrיtaire gיnיral des « Socialistes unis pour la renaissance du Sיnיgal » (Sur), Abdoulaye Makhtar Diop est d’avis que les maires doivent ךtre dיsormais יlus au suffrage direct. Selon lui en outre, « les batailles perdues sont les batailles que l’on ne mטne pas ». C’est la raison pour laquelle, malgrי la propension du pouvoir libיral א dissoudre les conseils des collectivitיs locales, il ira א la conquךte de la mairie de Dakar. L’ancien camarade de Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste (Ps) s’insurge cependant contre la communalisation, dיpartementalisation et la rיgionalisation א outrance du pouvoir en place.

Avec cette possibilitי de dissoudre א tout bout de champ, les collectivitיs locales, est- ce que cela vaut la peine d’aller aux יlections ?

Cela vaut la peine parce qu’il faut se battre pour rיgler dיfinitivement ce problטme. Pour la sauvegarde de la Rיpublique, ce sont des batailles qui valent la peine d’ךtre menיes parce que les batailles perdues sont les batailles que l’on ne mטne pas. C’est absolument anormal que l’on dissolve les collectivitיs locales, mךme quant il y a des fautes avיrיes et ces fautes avיrיes sont spיcifiיes strictement et יnoncיes par la loi. Quand le maire fait une faute, c’est lui qui est limogי. C’est quand le conseil municipal est bloquי pour une raison ou une autre que l’on dissout la collectivitי. La dיlיgation spיciale ne peut pas aller au-delא de six mois. Parce que la dיlיgation est un moyen pour assurer la continuitי du service public. Un rיgime d’exception ne peut pas ךtre un rיgime normal, comme c’est le cas dans la rיgion de Dakar. Il faut par ailleurs encore avancer dans la dיmocratie locale. Il faut que les maires soient יlus au suffrage directe comme א Paris ou ailleurs. Il faut que nous ayons des יlections municipales partielles, cela permet d’יviter cette dissolution, ces dיlיgations spיciales.

14 rיgions, 530 collectivitיs locales.En moins d’un an, il y a presque 200 nouvelles collectivitיs locales qui sont venues s’ajouter.Est ce que cette « morcיlisation » du pays plaide pour une bonne dיmocratie א la base ?

La communalisation d’un territoire comme le Sיnיgal a des limites objectives. Dans un petit pays comme le nפtre avec ses 192 km2, il y a des limites objectives et physiques. Je suis de ceux qui pensent que cette rיgionalisation d’abord, la dיpartementalisation et la communalisation de l’espace ensuite sont exagיrיes. D’autant plus que nous n’avons pas les moyens financiers pour accompagner cette politique de l’יrection de cadre physique pour l’exercice du pouvoir local. Quand vous allez א Matam, le gouverneur, le prיfet et le sous-prיfet, regardez dans quelle condition ils sont. C’est l’image de l’Etat et de son autoritי qui est dיgradיe. Quand dans une rיgion, un יmigrי est mieux loti qu’un prיfet, c’est une catastrophe. L’image de l’Etat est fondamentale dans la gestion de son autoritי. Quand des יmigrיs donnent du carburant au prיfet c’est la catastrophe. Donc la communalisation, quand nous l’avons thיorisיe pour rapprocher l’administration des administrיs, c’יtait א une יpoque oש les nouvelles technologies de l’information et de la communication n’יtaient pas non plus dיveloppיes. Aujourd’hui, mieux vaut avoir un rיseau national pour que quelqu’un qui est א Tambacounda puisse avoir rapidement son certificat ou son extrait de naissance dans la minute ou son casier judiciaire. C’est vers cette direction qu’il faut travailler. Crיer des collectivitיs locales pour en crיer avec des conseillers qui n’ont pas la formation, c’est accentuי la disparitי entre les collectivitיs locales.

Sous quelles couleurs allez-vous aux יlections locales du 22 mars prochain, en coalition ou en solo ?

Je vais aux יlections sur les couleurs du « Sur ». Les « Sur » iront aux יlections א Dakar Plateau et א la ville de Dakar avec des alliיs et non en coalition. Pourquoi ? Parce que j’ai constatי qu’א chaque fois qu’il y a des coalitions, qu’on change de couleur et de symbole, les militants s’y perdent. Quant vous prenez le cas du Parti socialiste (Ps), le rיflexe du militant et la vieille militante, c’est tout de suite dans la salle de vote, d’aller prendre le bulletin vert. Aujourd’hui on me dit par exemple que la couleur de la coalition « Benno Siggil Sיnיgal » c’est du mauve. Dans une campagne oש il n’y a pas la tיlיvision oש le dיlai est court, vous n’avez pas de support, est-ce vous avez matיriellement le temps de visualiser et de faire assimiler les couleurs par vos יlecteurs ? Il vaut mieux aller sous sa banniטre pour יviter ce risque de dיperdition.

Dans la Commune d’arrondissement du Plateau, on semble dans le camp libיral, miser plus sur l’ancien ministre Farba Senghor que sur votre successeur, Fadel Gaye. Cela augmente-t-il vos chances de rafler la mise ?

Jamais le Parti dיmocratique sיnיgalais (Pds) n’a יtי homogטne au Plateau. Fadel a יtי יlu en 2002, parce que des conseillers du Ps s’יtaient coalisיs א lui. Il n’a pas יtי יlu maire avec la majoritי du Pds, c’est Demba Diop, Issam Omaןs et Birane Ndiaye, tous les deux des יlיments du Ps qui ont votי pour lui. Il a fallu donc le vote de cette tendance issue du Ps pour faire de Fadel le maire. N’ont-ils pas reחu convenablement leur part du gגteau ? S’estiment-ils marginalisיs par la gestion du maire au point de se retourner contre lui ? Tout ce que je sais, c’est qu’il compte dיsormais parmi les jeunes de Kayes Findiw qui sont ses principaux alliיs des tendances hostiles. En ce qui me concerne personnellement, en 2002 je ne m’יtais pas prיsentי, aujourd’hui je me prיsente.

Vous semblez avoir comme adversaire Karim Wade, n’est-ce pas ?

C’est tant mieux. Parce que si les gens descendent dans l’arטne politique et se dיmasquent, le combat est יgal et loyal. Il faut que les gens arrivent א visage dיcouvert et se prיsentent. Il est libre de se prיsenter. Aura-t-il un programme autre que la construction d’autoroute ? Je vous le dit et je vous le rיpטte, il n’y a absolument rien א construire א Dakar. Maintenant que des gens viennent nous inventer des mיtros, nous parler de mיtro souterrain, de ferry et que sais-je encore, il n’est pas interdit de rךver.

Vous avez aussi vos ex-camarades dans la coalition « Bיnno Sggil Sיnיgal » pour adversaires ?

Au sein de la coalition « Benno Siggil Sיnיgal » en ma connaissance, il n y a pas une entente sur un candidat א la mairie de Dakar. Si la coalition « Benno Siggil Sיnיgal » gagne la rיpartition des conseillers municipaux א l’intיrieur va jouer א plein rיgime. Si les gens de l’Alliance des forces de progrטs (Afp) ont un nombre supיrieur de conseillers א celui du Ps, vous croyez qu’ils vont prendre Khalifa Sall ? Je ne veux pas tomber dans ce leurre.

La carriטre que j’ai eu א la commune de Dakar, comme Directeur de cabinet du maire, comme adjoint au maire pendant une dizaine d’annיe, prיsident de la Commission dיveloppement urbain de la ville de Dakar, maire du Plateau, Dakarois et Lיbou, tout cela m’autorise א me prיsenter. Je ne dis pas que je suis Lיbou seulement, je suis Dakarois et Lיbou. Parce que tous les Lיbous ne sont pas Dakarois. Il ne s’agit pas lא d’un ethnisme qui ne dirait pas son nom. Loin s’en faut, parce qu’א Dakar on a eu deux maires : Manjack en la personne de Ambroise Mendy et Joseph Gomis, un maire mיtis Armand Angrand. Nous avons grandi dans cette culture יclectique.

Ma prיgnance sur le milieu joue יgalement א ma faveur, parce que dans tous les segments de Dakar qu’ils s’agissent des artistes, du secteur socio professionnel et des autres couches de la population, nous avons grandi ensemble. Nous sommes aujourd’hui des responsables et je pense que je suis de tous les candidats des partis en compיtition, celui qui est le plus reprיsentatif. Il s’y ajoute qu’au moment oש je vous parle, je ne connais pas un candidat du Pds. Mךme si Karim est sur la liste libיrale, il n’est pas le candidat dיclarי. « Benno Siggil Sיnיgal » a des candidats au conseil municipal aprטs, ils vont se regarder. De maniטre officielle, je suis le seul candidat א la mairie de Dakar. Tous les autres sont sur les listes.

Si vous redevenez maire du Plateau, quelles sont vos prioritיs ? Sur quoi vous allez peser en premier ?

Je vais continuer un programme que j’avais יlaborי et commencי de mettre. Dans la commune du Plateau, il n y a aucun investissement lourd א faire. Il n’y a ni route א faire, ni trottoir א construire, ni יlectrification, ni assainissement א rיaliser. Dans la commune du Plateau, le seul espace א assainir c’est l’espace dit « Roukou Djinnי » (le coin du diable) entre Lamine Gueye, Kayes Findiw et la gare Routiטre. Sinon, c’est la commune la plus urbanisיe d’Afrique de l’Ouest. Le principal axe de la politique municipale est le social. Et quand je parle de politique municipale c’est bien pour marquer la diffיrence avec la politique du maire. Parce que la municipalitי au terme de la loi sur les collectivitיs locales, c’est l’ensemble des membres du bureau municipal. Le rפle et la mission de la mairie, c’est d’offrir des cadres aux populations et contrairement א ce que font les gens de « l’alternance » au point que toutes les portions de terrains disponibles ne servent qu’א construire des maisons. Il n’y a pas d’יquipement collectif au Plateau dיsormais.

Il est inadmissible qu’au XXIe siטcle qu’il y ait encore des maisons dans la ville de Dakar qui n’ont pas accטs א l’eau potable. Des Parcelles assainies qui se trouvent dans la ville de Dakar jusqu’au Cap Manuel sur les cinq ans א venir, si je suis יlu, toutes les maisons auront de l’eau potable. Parce que, il y’a un volet branchement social au niveau de la Sociיtי des Eaux (Sde) avec 37 milles Fcfa, on se branche א l’eau potable avec ce programme.

Et le dיsengorgement de Dakar ?

Il ne s’agit pas d’un problטme d’investissement, mais d’organisation de la ville. J’avais mis א Dakar Plateau les parcmטtres. On les a laissי se dיvelopper comme une mauvaise herbe.

Et Sandaga ?

J’ai adressי une lettre au gיnיral Lamine Cissי en 1998, alors ministre de l’Intיrieur pour dיmיnager le marchי Sandaga sur la base d’une יtude qui montre avec des statistiques א l’appui, qu’il fallait le faire. 95% des commerחants de Sandaga habitent la banlieue, 99% des gens qui viennent y faire leurs emplettes habitent la banlieue oש nous avons des espaces. Pour faciliter le travail des commerחants en les rapprochant de leurs habitations, favoriser les clients, il fallait simplement trouver dans la banlieue un espace pour y dיlocaliser le marchי. Le commerחant qui est א Sandaga a des contraintes de transport, ce qui grטve son budget. Les frais de carburant, d’entretien sont tellement יlevיs entre Dakar Pikine, Dakar Parcelles Assainies qu’un commerחant qui a sa cantine א deux mטtres de chez lui a plus de rentabilitי que celui qui est א Sandaga א clientטle יgale. L’espace qui ceinturait la Foire, on l’a distribuי pour faire des villas. Alors que cela devait ךtre un espace marchand. Lא oש on a mis 150 villas, on pouvait construire 40 milles cantines par exemple.

De votre temps, on a assistי א une « cantinisation » de la ville. Avec ce que vous prיconisez, ne risque-t-on pas de voir une « soukisation » accrue de Dakar ?

Ce que nous proposons, c’est avoir des espaces comme l’enceinte de la Foire pour nous permettre justement de mettre tous ces marchands lא-bas et dans de bonnes conditions.

On vous reproche vous, d’avoir crיי les cantines de marchי de tיlיphones sur l’avenue Djily Mbaye ?

Rappelez- vous bien qu’avant que je ne mette des cantines lא-bas, cela existait dיjא. C’est dans un souci d’amיliorer le dיcor avec des matיriaux adיquats, que j’avais favorisי ces cantines. Maintenant, il est vrai, il y a des ex-croissances, on a laissי faire.

Les marchands ambulants continuent א se dיambuler allיgrement dans les artטres de la ville. Est-ce parce qu’il existe des lobbies puissants ?

Peut-ךtre qu’il existe des lobbies, mais en vיritי on a inversי le problטme. Il fallait commencer par construire un nouveau centre commercial avant de chercher א dיguerpir les gens.

Mais il y a la construction du nouveau centre de Sicap Plateau ?

Mais dans ce centre-lא de la Sicap comment voulez-vous qu’un marchand ambulant qui gagne 2500 francs par jour loue une cantine א 300 000 francs. C’est חa le problטme parce que quand un investisseurs privי crיe un centre commercial, il attend trטs vite un retour sur investissement tandis que c’est le devoir de la commune de crיer et d’entretenir les marchיs. Quand j’יtais directeur de cabinet de Lamine Diack en 1977-78, c’est א cette יpoque que l’on a fini de construire le marchי d’Hlm, on a mis 10 mois א trouver des commerחants. On leur faisait presque la cour. Aujourd’hui, c’est le marchי le plus couru.

N’est-ce pas aller vite en besogne que d’avancer comme vous dites, qu’il n y a rien א construire א Dakar ?

Il y a un problטme institutionnel א rיgler parce qu’il y a une confusion totale א ce niveau. Le maire de Dakar, il a l’entretien des routes, il n’a pas la construction des routes. Ce volet est du ressort de l’Etat, exclusivement de l’Etat, c’est clair.

Sous quelle rubrique doit-on inscrire les travaux de la Corniche ? S’agit-il de construction de route ou de rיfection de route ?

Qu’il s’agit de construction ou de rיfection, il y a un classement par les textes. La Corniche, l’autoroute, les grandes avenues, relטvent de la compיtence de l’Etat pour leur construction, leur rיhabilitation, leur rיparation. L’Anoci a confisquי non seulement les compיtences de la mairie, mais aussi celles de l’Etat. C’est le ministטre de l’Equipement qui n’a pas existי dans cette affaire. C’est cela, le problטme. Je vous en parle א titre d’expert.

Aujourd’hui vous allez vers des יlections locales, on a vu que les dיpפts de liste n’ont pas manquי de poser problטme.

Le gouvernement comme les partis politiques doivent avoir des comportements responsables. Il faut qu’א l’avenir pour les יlections locales qui sont plus compliquיes,-rien qu’א Dakar vous avez combien de mairies et de candidat ?,- et j’ai appris qu’il y a 70 coalitions de parti א Dakar. J’avais dיjא proposי א l’occasion d’une rיunion que l’on demande א chaque parti politique ou א chaque coalition de dיposer des listes de candidat avec une photocopie de la carte d’identitי portant forcement le numיro de la carte d’יlecteur et aprטs les יlections ceux qui sont retenus … Les services judiciaires ne seront pas envahis.

(A suivre)

Exergues

1/ C’est absolument anormal que l’on dissolve les collectivitיs locales

2/ La communalisation d’un territoire comme le Sיnיgal a des limites objectives

3/ Je suis de tous les candidats des partis en compיtition celui qui est le plus reprיsentatif.

Exergues

1/ C’est absolument anormal que l’on dissolve les collectivitיs locales

2/ La communalisation d’un territoire comme le Sיnיgal a des limites objectives

3/ Je suis de tous les candidats des partis en compיtition celui qui est le plus reprיsentatif.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte