Magazine France

Modem mon Amour : Delmas, Ginisty, Grébert, Sarnez

Publié le 02 février 2009 par Mry

La semaine dernière fut un feu d'artifice Modem dans ma boite mail, sur facebook, sur twitter et sur le net.

Quitterie Delmas
D'abord, Quitterie Delmas. Comme vous le savez depuis cette note, elle est candidate aux européennes. Mais le soucis est que la direction du Modem (idest Marielle de Sarnez) veut lui proposer d'être sur la liste de la Région Centre. Connaissant Quitterie, elle ne peut accepter d'être ailleurs que dans Paris (question de cohérence) à moins de passer pour une arriviste ce qui sonnerait le glas de sa posture idéaliste pour un autre comportement en politique défendu avec une réelle ferveur depuis les présidentielles de 2007. La probabilité pour que Quitterie Delmas soit encore le dindon de la farce est donc probable car Sarnez a encore trouvé le moyen de l'éloigner de Paris... A moins que le panache de Quitterie l'amène à dire enfin ce qu'elle n'a jamais osé dire encore publiquement sur sa chef préférée...

Image 5
Ensuite, Christophe Ginisty. A une époque, il était humain, blogueur, tout ça, tout ça. Maintenant, il n'est plus que militant Modem. Dans une note Coué dont il a le secret, Christophe nous explique que la semaine passée a été magnifique et que la semaine à venir sera historique pour le Modem... blablabla. De quoi s'agit-il. De rien, juste de la compétition à l'optimisme que chaque candidat, comme Christophe, à l'investiture du Modem pour les élections européennes se doit d'avoir. Talleyrand disait que "Tout ce qui est excessif est insignifiant".

Image 2
Image 1
Et puis, la guéguerre entre Frédéric Chevalier et Christophe Grébert à Puteaux. Rappel des faits : Grébert a pris sur sa liste Chevallier. Chevalier a donc été élu conseiller municipal de Puteaux. Maintenant, Chevallier, redevenu pro-maire en place, reproche je-ne-sais-trop-quoi à Grébert (...sans lequel il ne serait rien à Puteaux, si j'ai bien tout compris). La semaine dernière, Chevalier a rapporté un ensemble de faits contre Grébert sur son blog (cf les captures d'écran... notez l'impulsivité de l'un d'entre eux...). Il faudrait que Frédéric passe à autre chose. En l'espèce, il donne une image triste et caricaturale de "il faut que je tue celui qui m'a fait"... Et évidemment, ils vont dire que c'est l'autre qui a commencé. Dommage.

Image 3
Enfin, la semaine s'est terminée en fanfare par l'invitation à adhérer au groupe Facebook "Aux cotés de Marielle de Sarnez amplifions de bel élan qu'est le MoDem". Je n'y ai pas trouvé Quitterie Delmas dans ce groupe... Elle doit se souvenir de cette note...

Voilà, une semaine au Modem.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mry 253 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte