Magazine Santé

Comment parler de l’obésité avec les enfants?

Publié le 09 janvier 2009 par Kilorama

Après la journée de la femme, la journée sans tabac, le jour de la Terre, … je viens de découvrir que demain aura lieu la 5e journée nationale de prévention et d’information sur l’obésité infantile . Un peu partout en France, les pédiatres de l’AFPA, l’Association française de Pédiatrie Ambulatoire, organisent ateliers, conférences et animations pédagogiques afin de sensibiliser parents et enfants à une alimentation équilibrée et à une bonne hygiène de vie.

Initiative heureuse quand on sait qu’un enfant sur cinq est aujourd’hui en surcharge pondérale. Mais aussi qu’un enfant souffrant de surpoids avant l’âge de 5 ans démultiplie ses chances de devenir obèse à l‘âge adulte.

Dans la lutte contre le surpoids, il est donc tout naturel d’orienter les efforts vers la prévention de l’obésité infantile. La question qui se pose alors est la manière la plus judicieuse d’aborder ce problème auprès de nos chers bambins.

Manger équilibré et varié, développer l’activité physique… Ok, on connait le discours. Mais est-ce suffisant ?

Je faisait référence dans mon post d’hier au mouvement « fat acceptance » et à la nécessité de ne pas diaboliser l’obésité. Un article du site Ma Grande Taille met ainsi en garde sur la relation étroite qu’il existe entre la prévention de l’obésité, et la stigmatisation des enfants ronds…

Un discours efficace sur l’obésité ne devrait-il pas s’accompagner d’un discours sur l’acceptation de la différence ? Expliquer à un enfant qu’être gros peut entrainer des complications médicales mais ne fait pas de lui un être monstrueux ? Car un enfant qui mange trop est peut-être aussi un enfant qui appel au secours, exprime sa colère et cherche à attirer l’attention sur lui. Comprendre ce qui le pousse à manger peut parfois être le seul véritable premier pas vers la guérison.

Mais il s’agit aussi de réapprendre aux enfants à se reconnecter avec la réalité de ce qu’ils mangent chaque jour et leur donner le goût de la bonne cuisine. Non, un poisson n’est pas un petit rectangle frit, ni un poulet une  nuggets. Et les légumes poussent en terre et non pas dans les boites de conserve. Faire découvrir des aliments sains, frais et savoureux aux enfants, tel est le défi que s’est lancé le chef d’une cantine scolaire dans la région toulousaine. En leur mitonnant de bons petits plats, il souhaite les aider à développer leurs sens gustatif et leur faire découvrir le plaisir qu’il peut y avoir à manger sain.

Sans cela, les enfants risquent fort de rester imperméables à tous les discours de bonne conduite qu’on voudra bien leur prodiguer.

Comment parler de l’obésité avec les enfants?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kilorama 139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine