Magazine

Les absents ont toujours tort

Publié le 09 janvier 2009 par Jpryf1
Les absents ont toujours tort, mais quand les absents sont morts encore plus, hélas ! Je ne cache pas que j’ai été choqué des propos tenus lors des vœux de la Ville de Pau et de l’agglomération par le directeur des services et par les élus dont Martine Lignières-Cassou ; et qui mettaient en cause la gestion d’André Labarrere. Il faut donc croire que les éloges vibrants qui ont été prononcés lors du décès d’André Labarrere n’étaient qu’hypocrisie et discours de convenance.
Par ailleurs, je crois que Martine Lignéres-Cassou a été adjointe au Maire et même, si je ne fais pas erreur, première adjointe d’André Labarrere pendant de nombreuses années et un propos comme celui qui vient d’être tenu aurait sans doute eu plus de portée à l’époque. Mais il aurait fallu alors un certain courage, en tous cas plus qu’il n’en faut aujourd’hui.
Que des améliorations du fonctionnement des services soient nécessaires c’est probable, et dans l’ordre des choses, encore que l’adjoint chargé des services a déclaré « Le service rendu aujourd’hui est correctement rendu ». Alors ! Martine Lignéres-Cassou devrait éviter de se fier uniquement aux technocrates. Il semblait que c’est ce qu’elle voulait si l’on en croit la parabole qu’elle nous a donné lors du Concert du nouvel AN.
Mais tout cela n’est pas essentiel et cette ingratitude à l’égard d’André Labarrere est simplement le fait de l’oubli de ce qu’était la Ville de Pau quand il en est devenu Maire et ce qu’elle est aujourd’hui. Nul ne peut, s’il est tant soit peu honnête, oublier le nombre de réalisations, dont certaines remarquables qui sont à son actif. Il est vrai qu’André Labarrere n’était pas un technocrate mais un politique qui ne mettait pas en place des « lettres d’objectifs et des baromètres de satisfaction » mais qui avait une vision de sa ville et de son avenir et un souffle pour la guider, ce qui me paraît manquer singulièrement aujourd’hui. Chacun sait que je n’ai pas toujours été d’accord avec André Labarrere, mais je suis choqué que des gens qui lui doivent leurs carrières et qui n’ont jamais agi quand ils étaient à ses côtés et alors que c’était leur rôle de le faire, le dénigrent aujourd’hui.
Et je me demande si ce n’est pas tout simplement, en dehors de la volonté de faire un « coup », le ressentiment d’avoir beaucoup de mal à effacer la forte et belle personnalité de l’ancien Maire. Ce n’est pas par une telle attitude que cette nouvelle équipe y parviendra.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jpryf1 1940 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte