Magazine Entreprendre

In??galit??s sociales

Publié le 13 août 2007 par Frederic Casagrande

Les imp??ts semblent s'expliquer par une logique simple. Mais beaucoup ne la saisissent toujours pas. David R. Kamerschen, titulaire de la chaire d'??conomie de l'universit?? de Georgie, quelqu'un a expliqu?? cette logique en des termes abordables pour ses ??tudiants.

Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bi??re, et que l'addition se monte ?? 100 €. (10 € par personne). S'ils payaient la note de la m??me fa??on que l'on paye ses imp??ts, cela donnerait ?? peu pr??s ceci :

  • Les 4 premiers (les plus pauvres) ne payeraient rien
  • Le cinqui??me payerait 1 €
  • Le sixi??me payerait 3 €
  • Le septi??me payerait 7 €
  • Le huiti??me payerait 12 €
  • Le neuvi??me payerait 18 €
  • Le dernier (le plus riche) quant ?? lui, devrait payer 59 €

Ils d??cident donc de proc??der comme d??crit ci-dessus. Les dix hommes se retrouv??rent chaque jour pour boire leur bi??re et semblent assez contents de leur arrangement. Jusqu'au jour ou le tenancier les pla??a devant un dilemme : "Comme vous ??tes de bons clients, dit-il, j'ai d??cid?? de vous faire une remise de 20 €. Vous ne payerez donc vos 10 bi??res que 80 €".

Le groupe d??cide de continuer ?? payer la nouvelle somme de la m??me fa??on qu'ils auraient pay?? leurs taxes. Les quatre premiers continu??rent ?? boire gratuitement. Mais comment les six autres (les clients payants) allaient diviser les 20 € de remise de fa??on ??quitable ? Ils r??alisent que 20 € divis?? par 6 faisaient 3,33 €, mais s'ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5??me et 6??me homme devraient ??tre pay??s pour boire leur bi??re. Le tenancier du bar sugg??ra qu'il serait ??quitable d'appliquer un pourcentage de r??duction plus important pour les plus "pauvres" et de r??duire l'addition comme suit :

  • Le 5?? homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien
  • Le 6?? paya 2 € au lieu de 3 (33% de r??duction)
  • Le 7?? paya 5 € au lieu de 7 (28% de r??duction)
  • Le 8?? paya 9 € au lieu de 12 (25% de r??duction)
  • Le 9?? paya 14 € au lieu de 18 (22% de r??duction)
  • Le 10?? paya 49 € au lieu de 5?? (16% de r??duction)

Chacun des six "payants" paya moins qu'avant et les 4 premiers continu??rent ?? boire gratuitement. Mais une fois hors du bar, chacun compara son ??conomie : "J'ai seulement eu 1 € sur les 20 € de remise", dit le 6??, il d??signa le 10??, "Lui il a eu 10 €". "Ouais ! dit le 5??, j'ai seulement eu 1 € d'??conomie aussi !". "C'est vrai ! s'exclama le 7??, pourquoi aurait-il 10 € alors que je n'en ai eu que 2 ? Le plus riche a eu le plus gros de la r??duction !". "Attendez une minute cria le 1?? homme, nous quatre n'avons rien eu du tout nous. Le syst??me exploite les pauvres !!!". Les 9 hommes cern??rent le 10?? et l'insult??rent.

La nuit suivante, le 10?? homme (le plus riche) ne vint pas. Les neuf autres s'assirent et burent leur bi??re sans lui. Mais quand vint le moment de payer leur note ils d??couvrirent quelque chose d'important : Ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moiti?? de l'addition.

Et cela, chers lecteurs, est le reflet de notre syst??me d'imposition. Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de b??n??fice d'une r??duction de taxe. Taxez les plus fort, accusez-les d'??tre riches et ils risquent de ne plus se montrer. En fait ils pourraient commencer ?? aller boire ailleurs. Pour ceux qui ont compris, aucune explication est n??cessaire. Pour ceux qui n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frederic Casagrande 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte