Magazine Culture

Zone interdite a enquêté sur ce qui pourrait changer l'école

Publié le 08 février 2009 par Lezappingdupaf
Zone interdite a enquêté sur ce qui pourrait changer l'écoleCe dimanche à 20h40, M6 proposera Zone interdite présenté par Claire Barsacq et qui s'interessera ce soir à ce qui pourrait changer l'école avec "Bac dévalorisé, élèves qui s’ennuient, méthodes dépassées : enquête sur ce qui pourrait changer à l’école".

Echec scolaire, stress et découragement des profs et des élèves, diplômes inutiles… l’éducation est en crise. Que vaut aujourd’hui le baccalauréat ? Doit-on remettre en cause la qualité de l’examen ? Les correcteurs ont-ils des consignes de notation ? Enseignants et élèves témoignent. Faut-il étudier autrement ? Reportage dans des familles qui ont choisi l’école à la maison et avec des ados rebelles admis au Lycée Autogéré de Paris. Comment transformer le système scolaire français en enseignement moderne, performant et ouvert sur l’avenir ? Nous avons enquêté chez les « meilleurs élèves du monde », les écoliers finlandais.

En France, plus de 10.000 enfants ne vont pas à l’école. 3000 d’entre eux sont instruits par leurs parents à la maison, une pratique légale, mais méconnue. Comment se passent les cours, sans programme, ni contrôle ? Quelles sont les motivations des parents ? Nous avons suivi 2 familles convaincues par cette expérience. Martine vit en pleine campagne, dans le Jura. Elle a déscolarisé ses 3 garçons pour éviter les contraintes quotidiennes et leur faire vivre une aventure peu commune : une année en Chine. Valérie, mère de 6 enfants, gère à la fois l’éducation et les loisirs de sa joyeuse tribu.

Dans le système public français, le Lycée Autogéré de Paris est une exception. Il accueille des jeunes inadaptés au système scolaire, des surdoués, des adolescents difficiles. Pour les 240 élèves admis en 2008, il n’y a ni note ni cours obligatoire. Leur seule contrainte, c’est la gestion de l’établissement : préparer les repas, entretenir les locaux, voter les budgets et arbitrer les conflits. L’orientation se fait à la carte et les parents sont exclus de la scolarité. Nous avons rencontré 4 jeunes adeptes de cette pédagogie différente.

En Finlande, l’éducation gratuite est un modèle du genre : ni pression, ni redoublement, ni échec scolaire, un apprentissage individualisé, des élèves soutenus et encouragés dès les petites classes et jusqu’au bac. Quelles sont les recettes de cette réussite ? Visite guidée dans 3 établissements d’Helsinki. Des enfants heureux d’apprendre et des profs fiers d’enseigner : ça fait rêver… 


Crédit photo : M6 / DR.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lezappingdupaf 668 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte