Magazine Science

Les cellules graisseuses « parlent » au cerveau

Publié le 09 février 2009 par Benjamin Tolman
neurones Agrandir l'image

Etats-Unis - Des tests pratiqués sur des hamsters par des chercheurs de l’université d’Etat de Géorgie montrent que les cellules graisseuses envoient des informations au cerveau pour qu’il régule la quantité de graisse à brûler.

En traçant les communications nerveuses de hamsters, l’équipe des Dr Bartness et Kay Song a constaté que le cerveau utilise le système nerveux sympathique pour réguler les fonctions du corps et envoyer aux cellules graisseuses des signaux pour leur dire d’arrêter, de continuer ou d'initier le processus de brûlage des graisses, selon les informations reçues des cellules graisseuses.

A la façon d’un thermostat, les cellules graisseuses utilisent des connexions nerveuses pour envoyer des informations au cerveau lors de la lipolyse, processus de dégradation des lipides fournissant de l’énergie. Quand le corps a besoin de glycogène pour « se nourrir », il démarre la lipolyse jusqu’à satiété. La noradrénaline est libérée par les nerfs pour passer les messages entre cerveau et cellules graisseuses.

Le Dr Bartness explique que ces fonctions étaient jusque là ignorées de la science. Si cette découverte concerne le processus de brûlage des graisses à court terme, les chercheurs pensent que les connexions nerveuses peuvent avoir une fonction régulatrice dans le long terme. Cette piste pourrait aider à comprendre certaines formes d'obésité et pourquoi certaines personnes brûlent de l’énergie plus facilement que d'autres.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte