Magazine Société

Bonne retraite monsieur le Président des Halles !

Publié le 09 février 2009 par Pierreregnault

Samedi matin était organisée une petite rencontre conviviale à l'occasion du départ en retraite de Claude Vrillonneau, le sympathique fleuriste, président de l'association des commerçants des halles de La Roche sur Yon. Une occasion de le remercier pour tout ce qu'il a fait !

Le métier de commerçant n'est pas facile. Il faut le reconnaître : des horaires à n'en plus finir, le stress de la vente, de la satisfaction du client qui n'est pas toujours facile, etc..
En plus monsieur Vrillonneau cultivait et produisait ses fleurs aux Clouzeaux. Il devait donc affronter Bonne retraite monsieur le Président des Halles !les incertitudes liées aux caprices de la nature.

Mais sa bonhommie, son sourire permanent, sa "rondeur" dans ses rapports aux autres en a fait un président des commerçants des halles tout à fait exceptionnel. Présider une telle association, fédérer, rassembler n'est pas si aisé dans ce milieu.

Il a su le faire tout en gardant un contact permanent fructueux avec la ville, ses élus et ses services.
Oui les commerçants lui doivent beaucoup, toutes les améliorations qu'il a su négocier et obtenir. La ville aussi : avoir un interlocuteur de cette qualité est une chance pour une ville. J'ai eu le plaisir de lui remettre une médaille de la ville bien méritée et un stylo pour qu'il conte ses expériences de président.
Il a promis de revenir au marché en client.. Nombreux étaient là, commerçants, dont le président des vitrines du centre ville, monsieur Baligout (photo), services, élus, partenaires, pour le remercier.
Un vrai regret : j'ai perdu mon fleuriste régulièrement présent au marché des Jaulnières le dimanche matin !...
Bonne retraite monsieur le Prséident, à vous et à avotre femme !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierreregnault 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine