Magazine Environnement

L’épineuse question des poêles à bois

Publié le 09 février 2009 par Petitgestevert

Si vous avez un enfant asthmatique, vous avez probablement déjà remarqué l’effet de la fumée sur sa santé. En fait, le chauffage au bois émet plusieurs substances toxiques, notamment du monoxyde de carbone, des oxydes d’azote, des gaz organiques et plusieurs particules fines. Ces polluants affectent la qualité de l’air en plus d’aggraver les problèmes respiratoires et cardiaques.

La fumée peut également causer l’irritation des yeux, du nez et de la gorge ainsi que des maux de tête. Selon le Dr Louis Drouin, de la direction de la santé publique de Montréal, les particules émises par les appareils de chauffage au bois sont même comparables à celles de la fumée secondaire de la cigarette. De quoi faire réfléchir tous ceux qui aiment l’odeur rassurante du feu de foyer.

http://www.cybergerie.fr

Faut que ça chauffe!

Pour le ministère de l’Environnement de l’Ontario, le problème est évident : la plupart des appareils de chauffage au bois n’atteignent pas une température suffisante pour brûler complètement le bois, de sorte que des particules non consumées sont rejetées dans l’air.  Par conséquent, il est conseillé de réduire au minimum l’utilisation de ce type de chauffage.

Voici tout de même quelques astuces pour les adeptes des poêles à bois qui permettront de réduire  l’empreinte écologique liée à leur utilisation :

  • entretenir son appareil de chauffage au bois (inspection et nettoyage annuels par un spécialiste)
  • porter une attention particulière au système de ventilation pour que l’air circule mieux
  • chauffer le bois à la température la plus élevée possible
  • brûler du bois sec
  • éviter la combustion des matériaux suivants : bois vert ou humide,  plastique,  papier glacé, etc.

Dernier conseil : il est possible de vérifier la toxicité de votre appareil de chauffage au bois : plus la fumée qui s’en échappe est foncée, plus elle contient un important nombre de polluants.

Si vous aimez comme moi l’odeur réconfortante du bois,  dites-vous que vous n’êtes pas seuls ! C’est justement pour cette raison que les fines particules émises par les poêles à bois sont beaucoup plus présentes dans l’air pendant la saison blanche. Si cette question reste épineuse, c’est parce qu’elle suscite toutes sortes de questions d’actualité.

NB Pour plus de renseignements sur le sujet, vous pouvez consulter le billet de François Cardinal dans La Presse.


CARDINAL, François. « Les poêles à bois plus polluants que les autos », La Presse, 27 janvier 2009, http://www.cyberpresse.ca/environnement/pollution/200901/27/01-821178-les-poeles-a-bois-plus-polluants-que-les-autos.php

MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT DE L’ONTARIO, « Foyer et poêle à bois »,  Mon environnement , 4 mai 2007, http://www.ene.gov.on.ca/fr/myenvironment/home/fireplace.php


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Petitgestevert 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine