Magazine Science

Recherche, économie et marijuana

Publié le 09 février 2009 par Jpa

marijuanaNous n’avons (presque) jamais parlé d’économie sur ce blog. C’est pourtant une science. Inexacte, certes, mais une science  – dont les deux lois fondamentales sont 1) “pour tout économiste, il existe un économiste d’avis contraire” et 2) “ils ont tous les deux tort”.1

Venons-en au fait. Les scientifiques américains risquent de faire les frais des hésitations du Sénat sur le plan de relance d’Obama. La blogosphère scientifique hurle, supplie ses lecteurs de faire pression sur leur sénateur et s’interroge.

Un billet de Jim Benton publié sur le blog d’Ed Brayton propose une solution peu orthodoxe pour remettre l’économie à flots. Ce qui permettrait de mettre du beurre dans les épinards scientifiques .

L’idée de Jim Benton ? Légaliser la culture, la vente et la consommation de marijuana. Dans son article très détaillé, il estime à la louche ce que rapporterait au pays et aux états une telle mesure. Il s’est “renseigné sur le prix d’une once d’herbe, prétend-il, sur les forums de discussion” et a déniché des chiffres sérieux sur la quantité de marijuana fumée chaque année aux USA.

En admettant que cette herbe légale soit taxée à 10 % par Washington et à 10 % par l’état, la légalisation ferait entrer 2,4 milliards de dollars par an dans chacune de ses deux caisses – pour un chiffre d’affaires de  $24 milliards, donc.

En fait, l’idée n’est pas nouvelle. En 2005, l’ultralibéral prix Nobel d’économie Milton Friedman – que l’on imagine mal un pétard au bec – avait coordonné les recherches de 500 économistes sur le sujet. Ils étaient arrivé à la conclusion que la prohibition de la marie-jeanne coûtait chaque année plus de 7,7 milliards de dollars au contribuable américain…

7,7 milliards + 2,4 + 2,4 milliards = 12,5 milliards de dollars.

Pas mal ! Sans compter les retombées en matière de tourisme. Gageons qu’une telle mesure serait un argument de poids pour les jeunes vacanciers.

Et sans compter non plus l’impact sanitaire – même s’il n’est pas prouvé que la légalisation engendrerait une hausse sensible et durable de la consommation.

Hasard du calendrier, d’après une étude publiée aujourd’hui, la consommation régulière de cannabis augmenterait de 70 % le risque de développer un cancer des testicules. De Michael Phelps à Lance Armstrong, il n’y a qu’un pas.

1 Si vous aimez les blagues sur les économistes, allez faire un tour chez Econoclaste

Illustration: Riude


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jpa 598 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte