Magazine Société

Toi aussi, deviens l’ami du grand Khan.

Publié le 10 février 2009 par Herbertlegrandkhan

Il y a quelques semaines, une vague connaissance du club de curling m’a convié sur Facebook. N’ayant rien d’autre à faire, j’ai accepté l’invitation de ce personnage… une sorte de looser aviné qui noie sa solitude dans le sport et l’informatique. Or, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’il avait des amis… Avec tact délicatesse, jeJe lui en fit la remarque, me félicitant au passage d’avoir plus d’amis que lui. (Il ne faut pas exagérer non plus.)

L’insolent releva alors le gant et inaugura le plus formidable défi jamais relevé depuis la course pour atteindre la lune : “La course au nombre d’amis.”  Tels deux pom pom girls, belles et scintillantes sous la lumière des projecteurs, nous nous battrons pour la popularité et malheur au vaincu !

Avec mes deux amis d’avance, je m’endormais plein de sérénité, déjà bercé par mes rêves de victoire, je me tenais debout, sur un alezan fou, beau et intrépide, comme Nicolas Sarkozy lors de son arrivée au Fouquet’s lors de son élection. Or, quelques jours plus tard, je découvrais avec stupeur que l’infâme avait recruté quatre nouveaux amis. (Sans doute des camarades de beuveries ou des gars qu’il avait croisés dans la rue.) Levant les yeux au ciel, je réalisais que je n’avais plus beaucoup d’amis en réserve… Les rumeurs que je lance à droite à gauche et les crasses que j’ai fait à mes collègues ont dangereusement limité mes fréquentations. Il faudra jouer serrer.

C’est là que j’ai décidé d’employer le tout pour le tout ! Dans chaque guerre, il y a des traîtres me dis-je. J’ai donc décidé d’aller recruter ses propres amis et les membres de sa famille. Je suis parti d’un constat assez simple. Ils doivent tous avoir une raison de le détester : Une sœur dont il a martyrisé les barbies, un cousin qui a reçu le ballon dans la tête, un oncle qui a reçu un CD de Pascal Obispo à Noël etc… Ah ! Ah ! Ce ne fut pas très dur de les convaincre de rejoindre le camp de la justice.

Toutefois, la bête n’a pas dit son dernier mot. À l’heure qu’il est, tel Sauron, il prépare ses légions ténébreuses avant la bataille. C’est pourquoi j’ai décidé de passer à un cran supérieur : Lancer un grand appel sur Internet ! Si toi aussi tu souhaites rejoindre la liste des amis du Khan, tu peux m’écrire à l’adresse suivante herbert.le.grand.khan@gmail.com (indiquée à droite). Je t’enverrai immédiatement mon adresse Facebook. En prime, tu auras accès à des photos de l’Auvergne et de la Scandinavie, des photos du club de curling et des conneries personnalisées sur ton mur.

“Tous ensemble contre Sébastien, pour le goudron et les plumes.”

  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Herbertlegrandkhan 277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine