Magazine

Dodo Gainey…

Publié le 10 février 2009 par Lawrence Desrosiers

Chronique sportive, par Jean-Maurice Chosepatentechouette.

J’ai regardé le match de hockey entre les Canadiens de Montréal et les Flames de Calgary ce soir.

Une vraie démonstration de manque de courage et de peur.

J’annonce le 9 février que le club de Montréal sera vendeur à la date limite des transactions. Ils ont onze joueurs qui seront agents libres sans compensation. Ils devront se départir de plusieurs. À commencer par Saku Koivu, le capitaine. Il a de la difficulté à faire des pivots sur patin, il a le cœur gros comme le Québec, mais son corps ne suit plus. Le hockey est un business, c’est ce que les joueurs disent, donc bye Koivu. Kovalev doit partir aussi. Ce n’est pas un joueur d’équipe, il ne démontre aucune robustesse, il se prend pour un autre et il est néfaste pour l’esprit d’équipe. Il tricote, fait ses passes quand ce n’est pas le temps. Il a ralenti. Sergei Kostitsyn doit partir. Trop petit, trop lent. Tomas Plekanec doit aussi partir. Pour les mêmes raisons et encore plus. Petit, peureux, il tient constamment son bâton d’une main, il perd la plupart de ses mises au jeu. Mike Komisarek. On le voit comme le prochain capitaine de cette équipe. Pas d’accord. Il ne frappe plus depuis son histoire avec Milan Lucic, il fait une très mauvaise première passe, il prend des mauvaises décisions sur la glace, il a un lancé frappé exécrable, mis à part le fait qu’il bloque des lancers, c’est un joueur ordinaire. Les Canadiens pourraient avoir pas mal en échange pour lui, du genre un choix de première ronde, ou un centre de deuxième trio. Bégin, depuis quelques matchs, il ne frappe plus. Il doit se demander pourquoi il le ferait. Dandenault, comme Bégin. C’est fini pour eux à Montréal.

J’en suis à me demander si Carbo ne devrait pas partir. Je sens que les joueurs ne veulent plus jouer pour lui. Il dort au gaz parfois; il ne demande jamais de temps d’arrêt pour faire changer le momentum d’une partie, comme les autres entraîneurs le font. Il n’utilise pas ses temps d’arrêt à bon escient. Il est trop bon. Il parle trop à la presse et pas assez à ses joueurs. Il ne fait que chialer après les arbitres. Il devrait chialer après ses joueurs. Il est trop pro joueur. C’est peut-être à cause de lui que ses joueurs ont perdu confiance en leur moyen.

Le système de ce club est bizarre. Aussitôt que les défenseurs récupèrent la rondelle dans leur zone, les ailiers et le centre sont à la ligne bleue adverse. Donc longues passes + petits joueurs = revirements. Revirements + petits défenseurs + gardiens qui n’ont pas confiance = buts = défaites.

Les Canadiens de Montréal ne feront pas les séries et seront vendeurs au début du mois de mars.

Et Gainey fait dodo.

Lo x


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog