Magazine

Le Festival de Luchon 2009...en Trois Clés

Publié le 10 février 2009 par Darkplanneur @darkplanneur

Mail.google.com J'ai eu le privilège de suivre le Festival de Luchon 2009 :  "Festival International de la Création Télévisuelle" sous le haut patronage de maitre Serge Moati. Un Festival passionnant, dans les coulisses du business de la Fiction Télé...voici 3 clés de lecture pour tout comprendre, en attendant une vidéo étonnante.

IMG_1050

Clé 1 :  "Two Lovers "

Un titre pour symboliser à merveille, les relations complexes entre le monde de la Création (Producteur, réalisateur, acteurs, scénariste) et les diffuseurs, les chaines de télévision, les grandes absentes de Luchon, à l'exception remarquée d'Arte.
Un fait évident apparait, la réforme de France Télévision est en train de faire souffler un vent de doutes, sur tout le secteur (secteur privé y compris)...Business Model, Format des fictions, Stratégie de programmation, tout est soumis à  Question ! Les Créateurs souffrent d'un manque cruel de garanties venant des Télévisions, une mauvaise nouvelle pour l'ambition créative française.

IMG_8567

Clé 2 : "Le Bal des Actrices"

Le malaise des acteurs est bien là, la crise ne les épargne pas, mais loin de se laisser aller à la morosité, ils passent de l'autre côté, prennent la plume de scénariste, et se lancent dans l'écriture de concepts s'inspirant du meilleur de la culture tv anglo saxonne. Ma rencontre avec Bruno Salomone (Fais pas ci, Fais pas ça, lauréat du prix) a été un grand moment (une grande vidéo à venir aussi), l'homme maitrise à la perfection son Ricky Gervais et Jude Apatow, ces projets risques de bousculer le monde endormi de la sitcom frenchy. La communauté partage un même point de vue, pas de salut sans création

IMG_8243

Clé 3 : "Garde à vue"

Difficile exercice de juger la Créativité de la fiction française, quand on est un Série maniac américain, tant les philosophies créatives sont opposées. La Fiction Américaine se nourrit de l'histoire et au delà, du monde contemporain, pour écrire des récits totalement nouveaux. A l'opposé, la Fiction Française reste la fille ainée du Journalisme (la nouvelle présidence de Serge Moati à Luchon en est la preuve vibrante), le palmarès 2009 de Luchon incarnant totalement cette spécificité culturelle avec le triomphe du crépusculaire "Adieu De Gaulle Adieu" (de Laurent Herbiet / Canal +) et surtout du futur controversé Revivre  de Haim Bouzaglo/Arte, dont la muse omniprésente reste le format documentaire .

La posture peut frôler le dogme, elle entraine une expérimentation formelle hélas bien sage. Exception au palmarès, la moisson de prix récoltés par "Les Poissons Marteaux" d’André Chandelle / France 2...une histoire de réconciliation mère/fille...mais oui la jeune héroïne est handicapée...Académisme quand tu nous tiens !

Pour terminer, je voudrais tirer mon chapeau à toute l'équipe du festival de Luchon, au peuple Luchonnais si acceuillant, et à la prévenance de son équipe de RP de choc, Karine Durance, Luc Adam, François.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte