Magazine

Loki fait du 2009 avec du vieux

Publié le 13 janvier 2009 par Monsieurloki
Allez, le sapin est définitivement dans la cheminée, le feu ronronne, le p'tit vin jurassien réchauffe la gorge, c'est le moment de tabler sur les acquis et de s'envoyer un bon Lil Wayne histoire d'hiberner gentiment. Weezy sort enfin un bon titre et le plus ironique c'est que c'est produit par Swizz Beat, la radasse de la production hip-hop, un genre d'Obispo du beat voyez, qui tache et se vend au kilo. Et là pourtant, c'est presque subtil. Cymbales et xylophone remplacent les infra basses et un étrange refrain vocodé arabisant ponctue la chose. C'est un peu ça la magie d'une nouvelle année, tout est possible puisque la feuille est encore vierge. Bon, le problème c'est que Swizz croit qu'il peut raper correctement. Ca souille un peu la copie 0.9, on retombe dans la réalité, peut-être que ce sera bien mais y'aura quand même comme un arrière goût de cramé. Quoi, 9 c'est jamais que juste après 8. Demain, c'est pas beaucoup plus loin qu'aujourd'hui. Ca fait court pour tout changer. Et sans doute pas les thématiques des rappeurs, puisque le titre que voici s'appelle "Up in the club". Un jour, il faudra faire une anthologie avec tous les morceaux hip-hop mentionnant le fameux club. Au final, ça ressemble un peu à un bunker leur truc. Une bonne planque en attendant, enfin, une bonne année. Où Swizz Beat déciderait de ne plus raper. Par exemple. 2009. Planquez-vous.
Up In This Club - Lil Wayne ft. Swizz Beatz
Et comme cette année commence décidément bien, le dernier Common étant sorti en 2008 et ne comptant donc pas, Pharell se met lui aussi à refaire de la bonne musique. Et toujours avec ce bon Weezy qui nique définitivement la très archaïque notion d'album. Il sort des tonnes de morceaux sur des tapes improbables, fourgue dans le lot quelques uns des plus beaux titres de ces dernières années, et n'est pas capable de compiler les 15 meilleurs sur un pauvre disque. Parce que Weezy est au-delà du support, tu comprends. Au delà du physique, du réel, du temporel. Il est dans l'instant, dans le moment, dans les temps. Yes.

Yes - Lil Wayne & Pharrell Williams
Allez, on se termine tranquillement avec Dedication 3, le meilleur titre de sa dernière tape sur un son d'Outkast, déjà entendu sur ces pages. Titre autant vocodé que codéiné. Avec plein de "couz", de "niggaz" et de "gunz". Tout c'qu'on aime quoi.

02. Dedication 3 Feat. Mack mane, Willie The Kid, Gudda Gudda - DJ DRAMA & LIL WAYNE
La tape est en téléchargement là.
Lil Wayne / DJ Drama : Dedication 3
Mais à cette tape "officielle", en tout cas sponso par le bonhomme, on préférera celle de son ennemi juré, The Empire, obscure entité qui se fait un max de buzz et de blé en compilant mieux que personne les morceaux de Lil Wayne. Même mieux que l'intéressé lui-même. Ce jeu est une énigme.
Lil Wayne / The Empire : The Drought is over 6

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Monsieurloki 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog