Magazine

Loki croit au remix

Publié le 28 décembre 2008 par Monsieurloki
Comme un bouddhiste croit à la réincarnation. Une seconde vie musicale. La possibilité de tout recommencer, sous une meilleure parenté ou de meilleures BPM. Mais à ce petit jeu, la dure morale religieuse reste de mise: un morceau pourri ne devient pas subitement génial une fois remixé. Il peut même avoir droit à une réincarnation encore plus merdique que sa première existence. Pas la peine de vous faire une liste, suffit de vous balader dans le rayon Singles de votre Carrefour préféré pour vous en rendre compte. Mais parfois, le miracle se produit. D'un titre déjà excellent, un producteur respectueux signe un remix en forme d'hommage. Comme une ré-écriture, une mise en valeur de l'original. Le morceau semblait presque mort, à bout de souffle, tombé dans l'oubli, et le voici pimpant, mac chantant, gorgé de vie, le cœur battant sur une nouvelle rythmique.
C'est ce genre d'œuvre à la Frankenstein que pratiquent les gars d'Hot Chip. Le groupe britannique s'est fait une spécialité du remix soigné et vivifiant. Ils y manifestent d'ailleurs un talent presque supérieur à leurs productions sans canevas. Leur dernière créature, c'est cette superbe réincarnation de "Passin me by" des mythiques Pharcyde. L'original, produit par J-Swift et tiré du tout premier album du groupe Californien, est déjà un monstre couturé de samples: on y trouve du Quincy Jones, du Jimi Hendrix, du Skull Snaps, du Weather Report, du Roy Ayers et même du Whodini. Symbole d'une époque ou le sampleur faisait loi, malgré ses évidentes lourdeurs. En l'occurrence, si la boucle initiale de "Passin me by" reste ultra efficace, les jointures avec le refrain et les scratchs intempestifs ont tendance à plomber le track. Si la fraicheur des Pharcyde à cet instant précis de l'histoire du hip-hop est incontestable, la production est encore très marquée 80's et sera bientôt remplacée par les compositions soyeuses du génial Dilla.
Les britons d'Hot Chip se sont emparés de "Passin' me by" et l'ont ressuscité avec classe. Sans haine, ni violence, en respectant l'indispensable touche jazzy qui caractérise le groupe, nappant le refrain d'une atmosphère presque noise à la Portishead. Les guitares ronronnent, un orgue glisse, un ange passe. Ode. Le résultat est assez prodigieux. Les Pharcyde ne sont plus, ou plus vraiment, et ça fait chier. Ne reste que le remix pour les revivre. Et Loki croit au remix. Crois, toi aussi.

Et bien sur, l'original:
La version de Hot Chip est issue de la géniale compilation de Rmxxology éditée par le label Delicous Vynil responsable des premiers opus de Pharcyde mais aussi Tone Loc, Young MC, Masta Ace ou les Brand New Heavies. Rencontre entre producteurs actuels et morceaux d'un catalogue prestigieux de 20 ans d'age, c'est une putain de galette de rois. Sans déconner.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Monsieurloki 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte