Magazine Environnement

Des manchots contraints à nager près de 500 kilomètres pour se nourrir

Publié le 16 février 2009 par Benjamin Tolman
manchots Magellan Agrandir l'image

Amérique du Sud - Pollution et surpêche contraignent aujourd'hui les manchots à nager plus longtemps pour atteindre les sites de pêche leur permettant de trouver leur subsistance.

La surpêche et la pollution obligent les manchots de Magellan à parcourir 40 km de plus que lors des dix dernières années pour trouver de quoi se nourrir. Le chercheur Dee Boersma explique : "Cette distance peut paraître courte, mais en comptant le retour, cela fait 80 km supplémentaires à parcourir, pendant lesquels leurs poussins restent au nid, affamés".

Cette augmentation de distance a un impact certain sur la santé des manchots, et pourrait diminuer leur capacité à se reproduire. Les manchots de Magellan sont également menacés par les changements de courants océaniques, qui les poussent à nager encore plus loin.

Le nombre de manchots de la réserve de Punta Tombo, en Argentine, a chuté de 20 % ces 22 dernières années, d’après ce qui a été annoncé à la conférence annuelle de l’American Association for the Advancement of Science's. Les manchots de Magellan ne sont pas les seuls à être menacés. En effet, 12 des 17 espèces de manchots ont connu des chutes brutales de populations. Les manchots des climats moins froids, plus petits, ont aussi eu à lutter contre les éléments, et notamment contre de fortes pluies qui ont inondé leurs nids 5 fois ces 25 dernières années, mettant oeufs et poussins en péril.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog